Actu Démocratie participative

un articlede Climactions Bretagne sud

Bonne nouvelle : notre projet « habitants sentinelles observons et identifions les signes du changement climatique pour mieux nous préparer » est sélectionné « mon projet pour la planète » mais nous avons encore une seconde épreuve : obtenir le plus grand nombre de votes des internautes par internet avant le 11 mai 2018.

un texte repris de la plate forme de l'appel à projet "Mon projet pour la planète"

Description

Ce projet consiste à animer un réseau d'habitants sentinelles pour collecter des informations sur le changement climatique et les analyser dans la durée. Ces observations, regroupées dans un observatoire, permettront de faire un diagnostic, de mobiliser les acteurs et d'inventer des réponses pour adapter notre territoire à ces changements.

Le but de notre projet est de permettre à un réseau d'habitants sentinelles, d'apprendre à observer, à collecter les informations (sentinelles) et les analyser dans la durée (Observatoire). Ces outils permettront de faire un diagnostic partagé de la situation de notre territoire et permettre aux acteurs d'inventer des réponses adaptées au changement climatique. En effet, pour un changement important et rapide des décisions, des comportements et des modes de consommations d'un plus grand nombre d'habitants et des décideurs locaux, il faut parvenir à montrer la situation environnementale de notre territoire et son évolution dans le temps et l'espace. Les données chiffrées existent et sont nombreuses mais elles ne sont pas toujours accessibles au grand public, ni à une échelle permettant une réponse opérationnelle. Nous réalisons actuellement un premier test sur le territoire du Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan. Nous souhaitons mettre en oeuvre ce projet à l'échelle de la Bretagne Sud pour des les objectifs de ce projet soient opérationnels.

En quoi votre projet répond-il à l'intérêt général ?

Ce projet permet de réunir les conditions pour que des habitants volontaires observent et à répertorient les effets locaux de la variabilité climatique et leurs conséquences environnementales en suivant les tendances à long terme liées aux changements climatiques. Un accompagnement scientifique permettra de rendre les informations collectées visibles, compréhensibles et accessibles par le grand public dans le cadre d'un Observatoire. Cela doit permettre de montrer l'intérêt de changer des habitudes de vie. Dans quelques années cet Observatoire deviendra un outil local d'aide à la décision par les acteurs du territoire.

lire la présentation complète

Tout le monde peut voter ! Il faudra juste vous identifier sur le site mon projet pour la planète. En quelques clics vous pouvez nous aider en votant ici :

https://www.monprojetpourlaplanete.gouv.fr/projects/plan-climat/collect/depot-des-projets/proposals/habitants-sentinelles-observons-et-identifions-les-signes-du-changement-climatique-pour-mieux-nous-preparer

Clim'actions Bretagne Sud, le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan et Bretagne vivante développent un réseau d'habitants sentinelles de climat pour apprendre à observer, à collecter les informations (sentinelles) et les analyser dans la durée (Observatoire). Ces outils sont indispensables pour faire un diagnostic partagé de la situation du territoire et contribuer à proposer des réponses locales adaptées aux conséquences du changement climatique.

Notre toute jeune entreprise, a ouvert ses portes en ce premier jour de printemps ! Nous faisons le point sur le démarrage de notre activité !

À l'origine du projet il était prévu d'ouvrir 150 m² d'espaces. Et comme tout projet, il a évolué ! Aujourd'hui nous ouvrons 70 m² d'espace avec une salle de formation/réunion équipée d'un vidéoprojecteur, d'une connexion wifi et d'un espace atelier avec de belles machines comme la découpeuse-graveuse laser et l'imprimante 3D.

Et les bureaux partagés ? Ils sont toujours dans notre petite tête. Il reste à aménager l'espace mais tous les gros travaux sont faits. On vous invite à venir donner votre ressenti sur les lieux, car de nombreux paramètres sont à prendre en compte (luminosité, accès, localisation, etc.) et vos remarques sont importantes !

Notre projet de créer un tiers lieu est plus modeste que l'on aurait aimé. Cependant, nous avons toujours la volonté de créer un lieu de vie, tourner vers la formation et la création.
On entend par formation, la possibilité d'apprendre pour faire soi-même. Vous penserez certainement qu'il est facile de trouver des tutoriels sur internet cependant qui n'a pas laissé tomber quand la technique prend le dessus. En créant ce lieu partagé, nous souhaitons réunir des professionnels issus de différents horizons avec des compétences diverses et ainsi proposer des ateliers/formations/animations de qualité.

Concrètement, que se passe-t-il à La Cour du Juch ?
La mise à disposition de l'espace de formation/réunion avec une capacité de 8 à 10 personnes.
L'accompagnement à la création sur découpeuse laser
Pour les professionnels, un service de découpe et gravure laser en vue de réaliser vos projets ou objets personnalisés…).
Des ateliers créatifs pour enfants et adultes.

Dans les prochaines semaines :
Des ateliers d'accompagnement informatique ! La fracture numérique s'étend et le besoin se fait sentir. Pour remédier à ce phénomène grandissant, nous proposerons des modules d'ateliers toujours orientés "apprendre pour faire soi-même" et ainsi rendre autonome toute personne ayant besoin de l'outil informatique. Voici quelques exemples abordés lors de ces séances personnalisées ou en groupe : nettoyer son ordinateur, faire sa déclaration d'impôts en ligne, accompagner son enfant sur les réseaux sociaux ou utiliser les logiciels de bureautique, etc.

Comme vous l'aurez compris, le lieu s'agrandira, évoluera à sa vitesse et nous en sommes persuadés, permettra de belles rencontres humaines.

N'hésitez pas à nous rendre visite

À très vite.
Céline BOUREAU et Jérémie GUILLEMOT
12 rue Louis Tymen, 29100 LE JUCH
www.facebook.com/lacourdujuch/
www.lacourdujuch.fr
06 62 01 14 14

Pensez à nous donner un petit coup de fil avant de venir nous voir. Les beaux jours arrivent et nous avons une Cour à aménager…

Pour plus d'information le wiki de la rencontre avec comme en 2016 plus de 200 contributions attendues dans les prochaines semaines

Si vous êtes intéressé-e par ces rencontres, inscrivez-vous dès à présent (le nombre de places étant limité).

Nous lançons un appel à contribution qui a pour but de favoriser les rencontres des personnes présentes au Forum des usages coopératif. Vous pouvez choisir de présenter votre structure, une réalisation, un collectif auquel vous participez ou un projet que vous voudriez développer. Ainsi, des personnes intéressées par votre projet pourront plus facilement prendre contact et des réseaux pourront se créer.


Pour cette 8ème édition du Forum des usages coopératifs (initié en 2004) nous avons choisi comme thème la coopération ouverte, celle d'un partage sincère qui donne à voir, relie et contribue aux communs.
En 15 ans, l'idée de coopération, au sens d'activités réalisées ensemble s'est largement diffusée et figure en bonne place dans les référentiels des compétences attendues au niveau européen et international. Mais pour autant les pratiques collaboratives associées à cette coopération ouverte peinent à être reconnues dans un monde marqué par une culture hiérarchique. Nous avons tous appris à « cacher notre copie » plutôt qu'à publier nos initiatives, savoir-faire, difficultés et la transformation se fait lentement au rythme d'un changement d'abord culturel.
Au temps des données ouvertes, des fablabs, des cours ouverts, du code désormais ouvert des services de l'état, ce Forum est l'occasion d'échanger autour de ces coopérations ouvertes qui émergent entre les 400 participant.e.s attendus d'horizons variés. Quelles nouvelles pratiques dans l'éducation, la culture, les entreprises, les territoires, l'e-inclusion et l'innovation sociale ?
Comment développer et valoriser cette coopération du partage sincère qui augmente nos pouvoirs d'agir et participe aux communs ?

400 personnes se donnent rendez-vous au Forum des Usages Coopératifs à Brest sur le campus de l'IMT Atlantique pour partager expériences, questions, projets. Le Forum des usages coopératifs débutera par une journée « off » construite autour des rencontres de vos réseaux.

Trois conférences, six sessions, une vingtaine d'ateliers, et en nouveauté cette année une dizaine de séances autour des pratiques collaboratives pour s'essayer à de nouveaux formats de coopération ouverte, pour faire avancer sa réflexion ou son projet grâce à l'intelligence collective, autant d'occasions de partage, puis de croiser ces échanges.
Comme les années précédentes, chacun-e repartira plein de nouvelles envies de faire et du plaisir d'avoir rencontré de nouvelles personnes avec qui partager ses projets

Et nous invitons chacun-e à contribuer en amont sur l'espace collaboratif des rencontres, car chacun-e peut tour à tour donner à voir, proposer, réutiliser.

Bienvenue à Brest et en Bretagne !

les inscriptions sont ouvertes : http://forum-usages-cooperatifs.net/index.php/Forum_2018/Liste_des_inscrits

Le Forum : Les 4, 5 et 6 juillet 2018 3 conférences introductives

qui mettent en perspective chaque matin de 9h00 à 10h00

  • le 4 juillet : L'économie symbiotique : un nouveau récit économique et social à portée de main ?

Est-il possible de coupler la satisfaction de nos besoins à la restauration des écosystèmes ? D'avoir accès à des équipements de qualité pour tous sans détruire la planète ? Et de produire cette prospérité à partir de nos territoires ? La théorie de l'économie symbiotique propose un nouveau récit économique et social. Depuis 50 des citoyen.ne.s, des entrepreneur.e.s, des élu.e.s ont innové sur tous les territoires et dans le monde entier. Ils ouvrent les voies d'une nouvelle prospérité accessible dès maintenant affirme Isabelle Delannoy

Conférencière : Isabelle Delannoy , ingénieure agronome, conseillère spécialisée dans le développement durable et la nouvelle économie et fondatrice de l'agence de développement économique Do Green-Economie de la symbiose

  • le 5 juillet : "Les partenariats recherches-pratiques"

L'éducation par la recherche propose d'articuler approche scientifique et pratiques éducatives pour repenser les interactions d'apprentissage et le développement professionnel des éducateur.rice.s.
Le dispositif Savanturiers illustre ces alliances dont nous explorerons les modalités et la portée.

Conférencière : Ange Ansour, traductrice, puis professeur des écoles, Ange Ansour a co-fondé et dirige Savanturiers-Ecole de la Recherche au Centre de Recherches Interdisciplinaires

  • le 6 juillet : La coopération des intelligences

Les intelligences artificielles suscitent aujourd'hui autant de curiosité que de vigilance. Les rendre acceptables au quotidien et leurs décisions explicables, pour profiter de leur aptitude à renforcer nos capacités individuelles et collectives, font partie des enjeux. Loin de nous remplacer, elles nous amènent à repenser le travail et l'apprentissage. Intelligences autres, elles nous rappellent l'importance de la diversité, nous aident à mieux nous comprendre et à coopérer face aux défis de notre époque.

Conférencier : Aymeric Poulain Maubant, Nereÿs

6 sessions en parallèles sur les 3 matinées de 10h30 à 12h30

Favoriser les coopérations ouvertes en éducation

Autour du thème coopérations ouvertes, nous nous intéresserons en éducation à des dynamiques permettant de favoriser les partages entre personnes. Les 3 séances de la session éducation permettront de découvrir de nombreuses initiatives de coopérations ouvertes : entre formateurs autour des coopératives pédagogiques et autres réseaux coopératifs, avec les apprenants en explicitant et reconnaissant les apprentissages ouverts, et en permettant de co-apprendre ensemble en proposant de nouvelles formes d'ouverture. Nous échangerons pour proposer ensemble de nouvelles perspectives de coopération et d'ouverture.

  • Les coopératives et laboratoires pédagogiques ouverts > mercredi 4
  • La reconnaissance des apprentissages ouverts, les badges > jeudi 5
  • Co-apprendre en donnant la parole aux apprenants – en format remix > vendredi 6

Coordination : Jean Marie Gilliot (IMT Atlantique)

Culture ouverte : interconnexion des réseaux, des thématiques et des milieux

Le secteur musical, et plus largement culturel, est fortement impacté, voire bouleversé depuis quelques années sous l'impulsion du numérique : création artistique, économie, usages et comportements des publics sont en mutation. Comment les acteurs culturels et du numérique peuvent-ils se rencontrer, se connaître pour œuvrer autour de dynamiques communes ? Dans quels domaines, sur quelles valeurs et à quelle échelle de territoire ?

  • Synergies économiques pour la culture et le secteur numérique > mercredi 4
  • Création artistique et numérique > jeudi 5
  • Méthodes de coopération territoriale entre acteurs culturels et du numérique > vendredi 6

Coordination : Gwenn Potard et Pauline Uchard (La Carène), Jessica Pin (la Cantine An Doal Vras), Janick Tilly et Frédéric Penn ar Jazz, Julien Bellanger (Ping), Vincent Cabioch (UBO)

L'ouverture pour inclure

L'inclusion numérique participe de l'inclusion sociale. Aujourd'hui dans un contexte de dématérialisation des services, l'urgence est là… Question d'accès, d'usages, d'accompagnement, de compréhension de ses droits, de peurs… Les acteurs de l'action sociale, les médiateurs des quartiers …tirent la sonnette d'alarme…. L'issue serait-elle dans le croisement des réseaux autour de l'e-inclusion, du non recours aux droits, de l'action sociale, du numérique, de la formation.... ? Quels liens entre accès aux droits, culture numérique et citoyenneté ? Et si le numérique était plutôt appris par plaisir que par contrainte ? Un chantier de taille : quelles coopérations sur les territoires ?

  • Accès aux droits, culture numérique et citoyenneté : les 3 ou rien ! > mercredi 4
  • Faire du numérique comme Monsieur Jourdain fait de la prose ! > jeudi 5
  • Comment partager ces principes à l'échelle d'un territoire. Suivez la check-list ! > vendredi 6

Coordination : Elisabeth Le Faucheur (Ville de Brest), Annabelle Boutet-Diéye (IMT Atlantique), Amandine Robin (CNFPT-Inset Angers), Pierre Mazé (Odenore)

Organisations ouvertes

L'informatique, puis le numérique ont reconfiguré depuis plus de 30 ans déjà le visage des organisations : nouveaux contenus de travail (plus dématérialisés, processurisés, interfacés par des écrans, contrôlés, tracés), nouvelles organisations du travail (éclatement de l'unité de temps et de lieu), nouvelles formes d'interdépendance (écosystèmes étendus, surtraitance, branches), nouvelles d'entités productives et business model (économie des plateformes). Une des caractéristiques principales de ces transformations est l'ouverture.
Une session qui propose d'explorer 3 formes d'ouverture des organisations de travail : 1) ouverture des formes de gouvernance (entreprise libérée) 2) ouverture des modes de collaborations et des modèles productifs (les communs) 3) ouverture des espaces (tiers-lieux).

  • Entreprises libérées > mercredi 4
  • Travail et communs > jeudi 5
  • Quelle qualité de vie au travail dans les 1/3 lieux ? > vendredi 6

Coordination : Amandine Brugière (ANACT), Jacques François Marchandise (FING)

Territoires Ouverts

L'émergence de nouvelles formes de collaborations s'appuyant sur un numérique ouvert impactent fortement les relations entre institutions publiques, organismes privés, collectif d'habitant.e.s ou simples visiteur.euse.s. Dans un contexte de défiance à l'égard des politiques publiques, de réorientations budgétaires, chaque territoire se doit de réinventer le "faire ensemble".
Quand on dit "territoire" on parle de qui ? Quand on parle de "ouvert" on imagine quoi ? Du nouveau rôle des institutions : pro-actives, facilitatrices, innovantes ...? Des collectifs d'habitant.e.s, des start-ups suffisamment équipés, à l'aise pour lancer des projets seuls ?

  • Projets coopératifs menés par des collectivités > mercredi 4
  • Les collectivités et les lieux mis à disposition des acteur.rice.s et habitant.e.s pour laisser libre court à la créativité > jeudi 5
  • Vers la société civile qui s'organise seule ? > vendredi 6

Coordination : Norbert Friant (Rennes métropole), Hélène Maury (Nantes métropole), Louis Julien de la Bouëre (Association Tiriad), Muriel Chabert (Mégalis Bretagne), Ronan Pichon (Ville et métropole de Brest)

Plateformes ouvertes

Des espoirs de l'internet ouvert des débuts aux craintes qui apparaissent : neutralité du net, captation des données, comment retrouver la confiance dans des plateformes numériques ouvertes et collaboratives ? La transparence des algorithmes, la maitrise des données, le partage de la valeur, le respect des utilisateurs sont les socles indispensables à des plates formes au service de leurs utilisateurs. Ces préoccupations ont permis l'organisation de collectifs de travail et d'usages qui s'interrogent et expriment la mise en en œuvre de nouvelles plates formes responsables. Comment concevoir, animer et faire échanger des plates formes véritablement coopératives ?

  • Concevoir une plate-forme ouverte : étapes et points de vigilance > mercredi 4
  • Vie d'une plateforme - Gouvernance et règles d'évolution - quelle place donner à la communauté ? > jeudi 5
  • Assembler des plateformes et redistribuer la valeur > vendredi 6

Coordination : Alexandre Bigot-Verdier (Mission Société Numérique), Muriel Chabert (Mégalis Bretagne), Ronan Pichon (Ville et métropole de Brest)

Pratique coopérative « S'essayer à… » (nouveauté) > 14h – 15h : Mercredi et jeudi

Envie de s'essayer à de nouveaux formats de coopération ouverte ? De faire avancer votre réflexion ou votre projet grâce à l'intelligence collective ?
Le Forum vous invite et vous accompagne cette année à découvrir des méthodes d'animation coopératives et ouvertes à tous les participants !

plus d'informations http://forum-usages-cooperatifs.net/index.php/Accueil

Les ateliers > 15h30 – 17h

La programmation est ouverte à vos propositions d'atelier (5 par jour).
A présenter sur le wiki du forum : forum-usages-cooperatifs.net

Mercredi

Une démarche opendata c'est quoi ?
Au travers d'un jeu sérieux, fournir les clefs de compréhension d'une démarche open data avec les freins ou les soutiens et les différentes phases à suivre.
http://opendatalocale.net/jeu-serieux-les-explorateurs-des-donnees-territoriales/
Animé par : Mathilde Maglia (Mégalis Bretagne)

Le [cyber-]corps à nu. Objet de tous les fantasmes, de tous les désirs et de toutes les violences.
Facebook Australie propose à ses utilisateurs et utilisatrices d'envoyer leurs photos compromettantes pour repérer tout usage malveillant, tel que le « revenge porn ». En Chine, la photo nue est devenue une caution pour des prêts à des jeunes filles qui se retrouvent à la merci de leurs usuriers (naked loans). Ces exemples nous invitent à questionner les nouveaux statuts que le corps acquiert à travers le développement des technologies numériques.
Animé par : Mathilde Sarré-Charrier (Orange Labs) et Annabelle Boutet-Diéye (IMT Atlantique)

Le design de service : innover pour co-construire les services au public
Le design de service tend à se développer dans les services publics pour s'adapter aux attentes des usagers et optimiser les services. Sur la base de retours d'expérience, l'atelier visera à décrire, partager, échanger sur ces méthodes innovantes.
Animé par : Frédéric Bergot (Ville de Brest)

Savoir raconter une histoire pour transmettre son projet
Lorsque l'on souhaite proposer à de nouvelles personnes de rejoindre son projet ou son groupe, une façon très efficace qui correspond bien aux humains est raconter ce que l'on souhaite partager sous la forme d'une histoire. Avec quelques règles simples sur le "storytelling" nous verrons comment raconter notre groupe ou notre projet collaboratif aux autres.
Animé par : Jean Michel Cornu

Tiers lieux, le libre et l'open source et la collaboration pour répondre aux enjeux critiques
atelier et retour d'expériences, * Libertés et sécurités informatique * Prévision et prévention des accidents corporels * libertés et égalité au delà des genres * accessibilité, perméabilité, handicap * bioéthique et sciences * Biononymous et bioprivacy
Animé par : Xavier Coadic

Jeudi

Concevoir des "environnements capacitants" par le numérique
Que serait un pouvoir d'agir en action ? Y a-t-il des règles génériques pour la conception de dispositifs liés au numérique favorisant le pouvoir d'agir ? Comment améliorer les politiques publiques (inclusion et médiation, sociales, d'innovation...) en la matière ? L'atelier propose de produire des "récits exploratoires" du pouvoir d'agir, destinés à la fois aux concepteurs et évaluateurs de politiques publiques et aux praticiens : médiateurs, animateurs, formateurs, travailleurs sociaux, acteurs du soutien à l'innovation...
Il s'inscrit dans le projet de recherche ANR "Capacity" qui questionne le potentiel de la société numérique à distribuer plus égalitairement les capacités d'agir - ou “empowerment”. Les résultats en seront rendus publics via un “Guide Capacity”, destiné à renouveler la "doctrine" des acteurs et des démarches de développement numérique vers la capacitation des individus.
Animé par : Renaud Francou, Jacques François Marchandise , FING

Stratégie nationale pour un numérique inclusif, quels outils pour quelles actions ?
De janvier à avril 2018, plus de 150 structures ont été auditionnées par les rapporteurs de la Stratégie nationale pour un numérique inclusif et plus de 10 000 citoyens ont participé à la consultation en ligne. Suite à ce travail, la Mission Société Numérique a mis à disposition des élus et chefs de file locaux des outils de sensibilisation et de mise en œuvre de stratégies locales. Dans un souci d'amélioration continue, ces outils seront expliqués et discutés avec les participants.
Animé par : la Mission Société numérique

Inventons ensemble l'étape d'après dans la coopération
La coopération s'est beaucoup développée depuis une vingtaine d'années, mais il reste encore des domaines où nous pouvons imaginer de nouvelles approches : comment mieux gérer la tension dans les groupes, comment coopérer de façon universelle sans se limiter à un groupe...
Animé par : Jean Michel Cornu

Données ouvertes et indicateurs au service des territoires : le cas de Fab City Brest.
Atelier de réflexion et expérimentation sur les concepts de Fab City et résilience urbaine, afin d'identifier et examiner les sources de données ouvertes de Brest, pour ensuite les croiser et les analyser à travers des outils de visualisation - statistique et graphique - en se basant sur les indicateurs de développement mondiaux, nationaux ou urbains.
Animé par : Cécile Guégan, Jade Georis-Creuseveau et Anne Le Gars (UBO Open Factory)

Mise en commun et coopération face aux enjeux critiques
Atelier pour mettre en cartographie et documentations les différentes ressources et réponses que connaissent les participants ( voir atelier de la veille ?)
Animé par : Xavier Coadic

Des animations

(programme en cours) n'hésitez pas à nous faire des propositions !

Le off le Mardi 3 juillet 14h-17h

Un temps ouvert pour relier, faire ensemble.
Cette journée "Off" permet aux réseaux qui le souhaitent une rencontre en amont du Forum le mardi. Elle est auto-organisée, nous mettons juste à votre disposition l'accueil à l'IMT Atlantique et les services associés (salles et outils, hébergement, restauration).

Déjà en cours des projets de rencontres :

  • Rencontre autour de Fab City
  • Rencontre numérique en commun (en amont de l'événement des cultures numériques 13 et 14 septembre à Nantes)
  • Rencontre « braconnage bienveillant « (open data),
  • Rencontre des réseaux des animacoopiens brestois
  • Animation "les cartes de l'animateur"

Cette manifestation est organisée par la ville de Brest et l'IMT Atlantique

Avec le soutien de : Conseil départemental 29 / Région Bretagne / Ministère de la culture / Mission Société Numérique / Mégalis Bretagne /

Co organisé en partenariat avec : la FING / Nantes métropole / Rennes métropole / La Cantine numérique Brest / Marsouin / UBO / La Carène / PING / ANACT / CNFPT / ODENOR / Penn ar Jazz / UBO open Factory / Adeupa/ Tiriad...

Le but pour les participants est de relever, en équipe de 5 et en 24 heures, un des défis proposés par le CNES, l'ESA, Airbus Defence and Space et leurs partenaires. Des experts du domaine spatial et de l'entrepreneuriat accompagneront les participants.

L'objectif de ActInSpace est double :

  1. Susciter le désir d'entreprendre et favoriser la création de start-up ;
  2. Promouvoir l'usage des technologies spatiales.

Ces technologies sont essentielles pour l'économie et la société et pourraient être l'objet de nouvelles applications, de nouveaux processus, notamment pour l'Agriculture, Foresterie, Pêche ; la biodiversité et la protection environnementale ; le climat et les énergies ; la Protection civile et l'aide humanitaire ; la Santé publique ; le Tourisme ; le Transport et la Sécurité ; la Gestion des territoires.

Que vous soyez étudiant, créateur d'entreprise, chercheur, développeur, usager, créatif, designer, expert ou tout simplement passionné par le domaine du spatial, si vous souhaitez :

  • Avoir une reconnaissance dans le domaine du spatial
  • Avoir l'opportunité de rencontrer des experts, des inventeurs et enrichir votre carnet d'adresses
  • Accomplir un challenge dans l'air du temps et découvrir des technologies à la pointe du progrès
  • Aboutir à une véritable expérience d'entrepreneuriat

Alors ActInSpace est fait pour vous !

Nombre de participants attendus : 30-40

Finale nationale et internationale

L'équipe lauréate brestoise participera aux finales qui auront lieu lors du Toulouse Space Show les 26 et 27 juin 2018.

Les prix ? Un voyage à Kourou pour assister au lancement d'une fusée (lauréat national) ou encore un vol en apesanteur à bord d'un Airbus Zero-G (lauréat international).

Organisation à Brest

Act In Space Brest est organisé par le Technopôle Brest-Iroise, accueilli au Village by CA Finistère et soutenu par le projet Interreg Atlantic ProtoAtlantic, le label Booster Morespace et le GIS Bretagne Télédétection.

Plus d'informations :

Site Internet : https://actinspace.org/

Sur Twitter : #ActInSpace

La Bretagne, et tout particulièrement Brest, terre d'excellence dans le domaine du spatial

Bien connue pour son excellence dans le domaine maritime, la Bretagne, et plus particulièrement Brest, est aussi un lieu incontournable dans le paysage national et européen du spatial. La Bretagne est membre du réseau des régions européennes utilisatrices des technologies spatiales, Nereus, depuis 2011. Nos points forts : L'observation globale des océans, le climat, la sécurité et sureté maritime, l'aménagement des territoires, l'environnement maritime, côtier.

Brest dispose de nombreux atouts. Le plus considérable étant l'infrastructure Vigisat, première station satellite radar civile en France, opérée par CLS, société internationale, pionnière dans la fourniture de solutions d'observation et de surveillance de la Terre depuis 1986, implantée à Brest depuis 2009. La communauté scientifique brestoise est quant à elle regroupée au sein d'un Groupement d'Intérêt Scientifique, le GIS Bretagne Télédétection (Ifremer, IMT Atlantique, Université de Bretagne Occidentale, …). Le label national « Booster » a été accordé au Pôle Mer Bretagne Atlantique (pour accélérer l'utilisation des données et techniques satellitaires dans le secteur maritime à travers le croisement des filières du numérique, du spatial et du maritime). Un tissu de startups s'est récemment développé : e-Odyn, Hytech Imaging, EXWEXS, Along Track, etc…

Ces jeunes entreprises ont besoin de dispositifs adaptés, mêlant financement, soutien technique par des experts, accès à des infrastructures ... C'est pourquoi, le Technopôle de Brest Iroise et son homologue nantais Atlanpole porteront le futur dispositif ESA BIC Nord France. Ce réseau d'incubateurs labellisé par l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et le Centre National des Etudes Spatiales (CNES) sera lancé au Toulouse Space Show le 26 Juin 2018. Il regroupera des incubateurs et des acteurs de l'écosystème du spatial dans 6 régions : Bretagne, Pays de la Loire, Ile de France, Grand-Est, Hauts de France et Normandie.

Contacts locaux :

Presse : Murièle Couchevellou : muriele.couchevellou@tech-brest-iroise.fr

Organisation :

Voir en ligne : http://www.tech-brest-iroise.fr/Act...
La Décoche

Un événement culturel éco-citoyen et pluridisciplinaire valorisant la musique alternative tout en découvrant les charmes inattendus du quartier du Merle Blanc, dans le cadre de la Fête de la Bretagne !

Samedi 26 mai, 14h00, 20h00

Jardin d'arc René-Le Bras

31 Rue Poullic al Lor, 29200 Brest

L'objectif de La Décoche est de créer la rencontre et l'échange entre différents acteurs de la vie en société en se plaçant au carrefour des arts, des structures de l'économie sociale et solidaire (ESS) et des habitants.

Au plus près de son territoire, la ville de Brest, et de son environnement, La Décoche se veut comme un festival de découverte festif, militant, accessible à tous et doté d'un grain de folie.

Les projets qui seront ainsi programmés durant l'événement, qu'ils soient artistiques ou associatifs, seront choisis pour leur capacité à être innovants, défricheurs ou aventuriers : concerts, ateliers, performances, stands ou encore décoration.

  • Une après-midi au jardin d'Arc René-Le Bras (14h-20h).

Ce jardin atypique situé rue Poullic al Lor, aux abords du quartier du Merle Blanc, à flanc de falaise accueillera les associations locales pour des animations qui varieront entre ateliers de construction d'objets, vélo-smoothie… tandis que sur une petite scène, des groupes et spectacles se succèderont

Buvette, restauration, jeux. Toilettes sèches.

Venez nous rejoindre en empruntant depuis la gare, le sentier du Merle Blanc pourmieux découvrir ce petit quartier brestois mal connu en profitant des panoramas sur le port.

  • Une soirée au café-concert Le P'tit Minou (21h-03h) avec des concerts à tendance rock et électro.

Notre association désire autant défendre la scène nationale que locale et cherchera à mettre en place une parité homme/femme au sein des artistes participant au projet.

Après cinq éditions aux quatre coins de Brest, les Tables Citoyennes mettent le couvert à la Maison Pour Tous du Valy-Hir ! Cette sixième édition fera la part belle à des citoyen-nes inspirants prouvant que les activités manuelles sont à la portée de tous.

Rendez-vous le samedi 26 mai à 18H30 à la MPT du Valy-Hir (1 Rue des Frères de Goncourt) !

Qui a dit que les activités manuelles et artisanales n'avaient plus le vent en poupe ?
Dans de nombreux quartiers de Brest, des initiatives et des lieux pour bricoler, fabriquer ou encore réparer continuent d'émerger. Basées sur le partage de savoirs, de compétences et de matériels, ces initiatives permettent à tout un chacun de travailler le bois, de tricoter, de “bidouiller” des objets en tout genre ou encore de réparer son vélo !
Qui sont ces habitant-es qui participent à ces initiatives ? Ont-ils toujours été habiles de leurs mains ? Pourquoi s'engagent-ils sur la voie des savoirs manuels ?

Venez découvrir ces personnes engagées et inspirantes !

Concrètement , qu'est-ce qu'une Table citoyenne ?

C'est d'abord l'occasion de découvrir des initiatives et des personnes inspirantes, qui prouvent qu'on peut reprendre du pouvoir sur nos vies en s'impliquant pour les autres : trois à quatre initiatives sont ainsi mis à l'honneur à chaque édition, à travers celles et ceux qui les font vivre.
C'est aussi un moment convivial, où l'on partage expériences, émotions et plaisir des papilles ! Après les présentations, place à la dégustation et aux échanges plus informels le temps d'un repas coopératif ! Différents plats salés et sucrés seront au menus, préparés à partir de fruits et légumes glanés auprès des supermarchés du coin

D'une durée de 2h, cette rencontre est gratuite et ouverte à tous (dans la limite des places disponibles) : les enfants y sont les bienvenus !

Intrigués ? Inspirés ? Rejoignez-nous !

Envie de vous impliquer dans l'organisation de l'événement en participant à la communication, au glanage ou à la préparation du repas ? Tout simplement curieux et désireux d'en savoir plus ?
Discutons-en le mardi 17 avril à 18h30 à la MPT du Valy Hir (1 Rue des Frères de Goncourt) et faisons de cette prochaine Table Citoyenne une belle oeuvre collective !

Les Tables Citoyennes sont animées par un collectif informel d'acteurs brestois motivés par la question du pouvoir d'agir. Vous connaissez des acteurs susceptibles de témoigner, avez des idées de thématique à mettre à l'honneur ou désirez organiser vous mêmes une Table Citoyenne ? Contactez-nous !

Mail : contact@collporterre.org / victor.lanselle@gmail.com

Mardi 17 avril de 18h à 20h

Cours public – Cycle de conférences « Entre passé et avenir, la ville d'aujourd'hui ».

Participer, collaborer, partager : les défis de l'habitat de demain ? Brest, Faculté Victor Segalen, Faculté des Lettres et Sciences Humaines salle B001

20 rue Duquesne

Conférence de Sabrina Bresson, sociologue, enseignante à l'École Nationale Supérieure d'Architecture Paris-Val de Seine, chercheur au laboratoire Architecture Ville Urbanisme et Environnement : « Participer, collaborer, partager : les défis de l'habitat de demain ? »
Depuis une dizaine d'années en France, et plus largement en Europe, on observe l'émergence d'initiatives qui visent à impliquer les habitants dans la production, la rénovation ou la gestion de leur lieu de vie (logement, immeuble, quartier). Dans un contexte de recompositions sociales et urbaines, ces expériences peuvent revêtir des formes très variées mais ont en commun de s'appuyer sur des collectifs d'habitants en capacité d'agir et d'engager de nouvelles relations avec les pouvoirs publics, les bailleurs, les promoteurs.
À partir d'exemples différents, développés pour la plupart dans le cadre du logement social (habitat participatif, cohabitation, « voisinage actif » et échanges de services, rénovation urbaine, insertion par le logement), le cours interrogera les dispositifs mis en œuvre et leurs portées : comment passer d'une conception standardisée, anonyme et verticale du logement à des formes de participation, de collaboration et de partage, s'ajustant au mieux aux demandes individuelles et collectives des habitants ?

Le service Internet et expression multimédia de la Ville de Brest a le plaisir d'accueillir Thanh Nghiem les 19 et 20 avril à Brest, pour animer une conférence et des ateliers ouverts à tous.

Ingénieurs de formation, Thanh Nghiem est la fondatrice de l'Institut Angenius, un incubateur de projets pilotes qui croisent développement durable, collaboratif et éthique du libre.



Thanh Nghiem animera la conférence "Crapaud fou : le déviant qui sauve l'espèce ?" le jeudi 19 avril à 18h à l'auditorium des Capucins (sur inscription). La conférence sera l'occasion de présenter le concept du crapaud fou, mis en avant dans son ouvrage « Le manifeste du crapaud fou » qu'elle a publié avec 35 personnalités. Leur but ? Mobiliser tous les citoyens autour d'un nouveau « vivre ensemble ».

Dans le prolongement de la conférence, la Ville de Brest organise des ateliers pour inviter le plus grand nombre d'acteurs à se fédérer autour de la résilience du territoire.



Thanh Nghiem animera ces ateliers ouverts à tous ayant pour objectif de renforcer les liens entre les différents réseaux d'acteurs de Brest autour des possibles thématiques suivantes : Médiation du numérique, Fabrication numérique, Transition citoyenne, Communs, Tiers-lieux, Aménagement du territoire, Éducation, et autres ...

Ces ateliers auront lieu le :

Vendredi 20 avril de 14h à 17h
à la Maison de l'International (245 Cours Aimé Césaire, Plateau des Capucins).

Sur inscription : au 02.98.00.80.80 ou plateforme-accueil-telephonique@mairie-brest.fr

En savoir plus sur "Le manifeste du crapaud fou" :
Dérèglement climatique, crises en tous genre, terrorisme, maladies de civilisation … nous sommes submergés par un tsunami d'angoisse. Que faire ? Comment devenir acteur de ce nouveau monde qui se profile à l'horizon ?
http://crapaud-fou.org/manifeste_du_crapaud/

Cet événement s'inscrit dans le projet "Brest en communs"

Venez découvrir le le campus de l'UBO en participant à la deuxième édition des balades découvertes ! Le CCQ de Bellevue et Bapav – Brest à Pied et à Vélo, avec la PepSE vous proposent samedi 7 avril de porter un nouveau regard sur le campus en participant à un parcours d'orientation !
Découvrez le campus de manière amusante ! Rendez-vous à 10h au local de la PepSE 6 rue du Bouguen

Inscription souhaitée : contact@pepse-brest.fr
Venez nombreux !

La prochaine session « citoyen-ne-s du climat de Brest métropole aura lieu en mai- juin et la suivante en septembre-octobre.

Les habitants désireux de comprendre et agir localement pour la transition énergétique peuvent rejoindre le réseau.

58 personnes sont déjà suivi les ateliers et intégré le réseau pour mener ensemble la transition à Brest métropole.

https://www.brest.fr/laction-publique/preserver-et-amenager-le-cadre-de-vie/assurer-la-transition-energetique/le-reseau-citoyens-du-climat-de-brest-metropole-6126.html

Les fleurs parfumées des pruneliers apparaissent en mars, avant les feuilles, ce qui permet de le distinguer des aubépines. Cette année, la floraison est arrivée début mars. Bravo aux premiers habitants sentinelles qui ont repéré l'apparition des premières floraisons (lorsque la fleur est complètement ouverte ce qui permet de voir l'intérieur pistil et étamine).

Pourquoi observer la date des floraisons ? L'objectif de Clim'actions Bretagne Sud est d'établir un Observatoire local pérenne sur le changement climatique, étudiant ses effets sur la biodiversité, les températures extrêmes et les activités humaines. Un habitant Sentinelle, a pour rôle d'identifier les signes du changement climatique et de les transmettre à l'Observatoire. Ces données concernent les oiseaux, la végétation, les insectes, les batraciens, les températures de l'eau et de l'air, les événements climatiques exceptionnels et les activités humaines. Elles seront traitées et visibles sur le site internet de Clim'actions Bretagne Sud, et présentées chaque année dans le cadre d'un événement festif.

Vous aussi devenez habitant sentinelle : rendez-vous le lundi 16 avril 2018 au Palais des Arts à Vannes à partir de 18h30

Vendredi 6 avril 20h30 à Lannilis Espace Lapoutroie Salle Nuit de Noces

L'eau était autrefois un atout majeur pour notre territoire, elle doit le redevenir.

5 témoignages pour montrer qu'agir en faveur de l'environnement n'est pas une charge mais un investissement d'avenir pour tout un territoire.

Intervenants : Philippe Dequesnes, Nadine Kassis et Dominique Mignon (association Kan an Dour Lannilis) : Sur la reconquête de la qualité de l'eau dans les Abers et la protection du captage d'eau potable de Lannilis, l'eau en circuit court ;

Jean-Yves Piriou (association Abers-Nature) : la gestion et la valorisation de la zone humide de Lanorven à Plabennec et son impact sur la vie locale

Anne Gaël Simon (Syndicat des eaux du Bas-Léon) : les actions vers le « zéro pesticide » en zone urbaine auprès des communes du bas-léon, un investissement de santé publique ;

Laurent Le Berre (association APPCL Landunvez) : les actions associatives pour la reconquête de la qualité des eaux de baignade pour maintenir le tourisme.

Yannick Jestin (agriculteur installé en bio, représentant du GAB Lanmeur ) : l'agriculture biologique et les externalités positives pour l'eau.

Animateur : Arnaud Clugery (Eau et Rivières de Bretagne)

Organisation : Les associations Kan an Dour de Lannilis, Abers Nature de Plabennec et Eau et Rivières de Bretagne

Magot Beauchamps et Hélène Trellu publient dans un numéro spécial de la revue Netcom coordonné par Anne Aguiléra and Leslie Belton-Chevallier qui rassemble une partie des communications présentées lors du 15ème colloque du groupe Mobilités Spatiales, Fluidité Sociale (MSFS) « Mobilités et (R)évolutions numériques » (8 et 9 novembre 2016 à Marne-la-Vallée).
L'article est intitulé « Accéder aux ressources sociales en milieu rural : vie quotidienne et sociabilités à l'heure d'Internet dans une petite commune ».
Il rend compte d'une monographie réalisée dans le cadre de l'ANR Capacity.

Résumé

Cet article s'appuie sur une monographie d'une petite commune bretonne d'environ 300 habitants pour s'interroger sur la manière dont les pratiques numériques reconfigurent l'accessibilité aux ressources sociales. En questionnant les habitants sur leurs trajectoires résidentielle, professionnelle, leurs pratiques numériques et de mobilité, nous cherchons à caractériser les modes d'inscription des pratiques sociales des habitants à différentes échelles géographiques, en prenant en compte les possibilités offertes par Internet pour accéder à des ressources distantes, mais aussi pour mieux connaître les ressources locales. Les choix résidentiels et professionnels, l'organisation de la vie quotidienne, les sociabilités révèlent le caractère essentiel de la voiture ainsi que l'importance prise par Internet pour accéder à une diversité de ressources sociales tout en résidant dans une commune rurale. Les pratiques observées inscrivent la commune dans une relation forte aux aires urbaines environnantes et au reste du monde, mais elles montrent également une appropriation forte des ressources de l'espace local.


Voir en ligne : Lire l'article Voir en ligne : https://www.marsouin.org/article107...
Voir le projet "Mise à jour de l'annuaire géo-référencé" de l'appel à projets 2016

PORTEUR DE PROJET : Association VERT LE JARDIN
Venelle de Kergonan 29200 BREST – www.vertlejardin.infini.fr – vertlejardin@wanadoo.fr
02 98 46 06 92 – 06 66 89 06 24
Contact dossier : Céline Le Bihan

VERT LE JARDIN :
Association créé en 2000, elle a pour objectifs de développer et faire la promotion des jardins partagés et le compost partagé sur les territoires :
Pays de Brest
Finistère
Bretagne.
Les jardins partagés et les aires de compostage partagées sont des projets qui se conçoivent, se construisent et se cultivent collectivement. Ils supposent une concertation et une coopération dans la durée entre les habitants-jardiniers et les différents partenaires.
Ils défendent les valeurs suivantes :
Solidarité et lien social,
Respect de l'environnement,
Convivialité,
Autoproduction, santé et alimentation,
Amélioration du cadre de vie,
Citoyenneté

CONTEXTE
• 9 600 habitants jardiniers bretons
En 2016 :
320 jardins sont répertoriés en Bretagne, dont 90 dans le Pays de Brest.
500 aires de compostage partagées sont répertoriées en Bretagne, dont 50 sur le territoire de Brest Métropole.
Nous estimons sur la Région Bretagne 9 600 habitants jardiniers, dont 2 100 dans le Pays de Brest impliqués dans des projets de jardins et aires de compostage partagées.

• Antennes Vert le Jardin 22, 35 et 56
En 2014, Vert le Jardin met en place 3 antennes départementales afin de développer les jardins et compost partagés en Bretagne et mettre en réseau les projets déjà existant.

• www .vertlejardin.infini.fr
Le site internet www.vertlejardin.infini.fr a été créé sous format SPIP en 2005 avec le soutien financier et technique de la Ville de Brest. Il s'agissait de créer un outil afin de rendre visible au plus grand nombre les expériences de jardins partagés. Il est hébergé par l'association brestoise INFINI. Actuellement 6 000 visites mensuelles sont comptabilisées sur le site.

• Carte géo référencée
En 2012, grâce au soutien financier de la Ville de Brest, est créé afin de recenser les sites de jardins et compost partagés de Bretagne une carte géo référencée.
En 2012 : 180 sites sont recensés
En 2016 : 820 sites sont à recenser.

LE PROJET

  • 1/ Cartographie ouverte
    Mise à jour d'une cartographie ouverte du territoire breton répertoriant :
    les jardins partagés
    les aires de compostage partagées
    La page d'entrée de l'annuaire affiche une grande carte dans laquelle sont géo référencées les jardins/compost ainsi qu'une liste textuelle des structures classées par type. Le texte donnera les informations suivantes :
    Adresse,
    Contacts,VERT LE JARDIN
    Modalités d'accès du site : jours d'ouvertures, ouverts au quartier …
    Image du site
    Liens vers blog / site internet des sites si existant.
    Nombre de participants (nouveauté 2016)
    Surface cultivé (nouveauté 2016)
    Estimation du poids de la récolte / poids de compost produits (nouveauté 2016)
    Les visiteurs du site pourront accéder à une page d'inscription qui présente un formulaire et ainsi se recenser eux même sur la cartographie.
  • 2/ www.vertlejardin.infini.fr réactualisé.
    Afin de rendre plus agréable et facile la navigation du visiteur, il s'agit de redynamiser le site en :
    réorganisant le contenu,
    retravaillant le design du site,
    actualisant la version Spip.

OBJECTIFS

✓ PROMOUVOIR LES PROJETS D'HABITANTS ET LES BIENS COMMUNS
En répertoriant les projets de jardins et aires de compostage partagées sur un site internet dynamique, accessible à tous, il s'agit de valoriser ces actions collectives et citoyennes et proposer à chacun des acteurs de rendre compte d'un mouvement collectif et solidaire.

✓ DEVELOPPER LES PROJETS DE JARDINS / COMPOSTS Partagés :
Il s'agit aussi de proposer au plus grand nombre des exemples de jardins et compost partagé afin de développer de nouveaux projets du genre.

✓ METTRE EN RESEAU LES HABITANTS-JARDINIERS COMPOSTEURS
411 jardins partagés et 548 aires de compostage partagées sont recensés en Bretagne et trouveront place sur la cartographie.

✓ CREER UN SERVICE DE PROXIMITE
En créant une cartographie interactive et facile de navigation il s'agit de proposer aux habitants d'un même territoire un service de proximité : « où le jardin ou l'aire de compostage partagée le plus près de chez moi et comment puis-je les contacter ? »

PUBLICS VISES :
LE GRAND PUBLIC :
Les projets de jardins et compost partagés ont pour objectifs lors de leur création d'être ouverts à tous et ainsi être des outils de mixité sociale.
L'équipe de Vert le Jardin veillera à accompagner les publics n'ayant pas accès aux outils multimédia dans leur quotidien afin de les accompagner lors du recensement de leur projet.

ETAPES

Hivers 2016 -2017
Recensement des jardins et compost partagés de Bretagne avec les nouvelles données : surface, nombre d'habitants, récoltes et compost produit.
VERT LE JARDIN - 20 jours

Printemps 2017
Réactualisation du site internet www.vertlejardin.infini.fr
Remise à jour de la cartographie ouverte
ELIAZ WEB - 3 jours

Eté 2017
Mise en ligne du nouveau site + cartographie avec formulaire en ligne

Ce nouveau rendez-vous a pour objectif de vous faire découvrir les opportunités offertes par la coopération et vous apporter des conseils personnalisés et opérationnels pour vous lancer dans les premières étapes de vos projets de coopération, quel que soit votre niveau d'expérience et la maturité de votre projet (au stade de l'idée ou prêts à démarrer).

La coopération implique a minima deux structures partenaires de deux territoires distincts, situés en France ou à l'étranger.

Cette rencontre sera animée par Séverine Bressaud (Eureka 21), experte coopération de la cellule d'animation du réseau rural breton.

Déroulé du "Café coopération" :

  • Présentation synthétique des fiches actions "Coopération" des programmes LEADER et DLAL FEAMP : projets éligibles, bénéficiaires, modalités de financements, aide pour trouver un partenaire européen, modalités de dépôt d'une demande...
  • Échange sur vos projets : idées, envies, projets prêts à démarrer...

Séverine Bressaud répondra à toutes vos questions.

Le nombre de places étant limité, merci de confirmer votre participation aux services du Pays de Brest.

Contact : luce.demangeon@pays-de-brest.fr

Voir en ligne : http://www.tech-brest-iroise.fr/Act...

Depuis début 2016, sur le site de l'ancien camping de Saint-Marc, les membres du jardin de Kerampéré travaille à la transformation de cette friche en terrain d'expérimentation agricole et sociale. "Faire ensemble", réfléchir à la répartition de la richesse créée (ou plutôt récoltée !), accompagner l'appropriation d'outils numériques collaboratifs,... Nombreux sont les champs d'expérimentation !

Merci à Pierre-Yves d'avoir répondu à ces questions.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ?

Nous avions organisé à 4 animateurs un parcours autour du développement durable sur St Marc à Brest : L'Agenda 21 des familles. A l'issue de cette expérience, plusieurs participants ont souhaité poursuivre un bout de chemin ensemble. Outre le développement d'une forme de camaraderie entre plusieurs familles, le souhait de continuer le chemin s'est matérialisé à travers la création d'associations : "Brest St Marc Énergie Citoyenne" et "le jardin partagé de Kerampéré".

En effet, en janvier 2016 une asso était créée pour gérer le site de l'ancien camping fermé depuis près de 15 ans. Au printemps une convention était signée avec la Mairie, s'ensuivirent les premiers coups de bêche : le jardin partagé de Kerampéré était né !

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ?

Les jardins partagés sont souvent divisés en parcelles privatives, la parcelle collective étant reléguée au second plan. Depuis la naissance de notre projet l'apprentissage du "faire ensemble" est au cœur de nos préoccupations et le jardinage un terrain d'exploration des pratiques collaboratives. Nous ne proposons donc pas de parcelles privatives et sommes très attachés au caractère public de l'espace qui nous est confié. D'ailleurs je dis souvent que nous n'avons qu'un jardin mais qu'il est grand !

Par ailleurs, la genèse de la création de l'asso nous porte à soutenir les initiatives locales et concrètes en faveur du développement durable.

Quelle est la plus-value sociale du projet ?

A travers la gestion associative du terrain municipal, nous tissons progressivement un lien original entre le lieu, la collectivité, les bénévoles, les autres structures socio-culturelles, les soutiens divers, les riverains, les usagers...

Si dans un premier temps la priorité du groupe est portée sur la production de légumes, les initiatives en faveur de rencontres avec les résidents de l'Ephad voisin, des écoles du quartier, des foyers sociaux seront amenées à se développer progressivement.

Si certaines personnes sont rentrées dans l'asso pour manger les poireaux qu'elles ont plantés, on les croisera parfois cherchant à s'approprier des outils numériques pour faciliter le travail collectif ou à s'intéresser à la question de la démocratie participative... L'échange des savoirs est un des moteurs du groupe.

Les habitants, en s'appropriant cet espace de rencontre, rendent le quartier plus humain, la vie locale plus agréable. Nous devrons cependant être vigilants à accueillir les publics les plus fragiles socialement afin d'éviter de renforcer la "gentrification" déjà bien avancée du quartier. La mixité sociale des usagers mais aussi au sein de l'asso sera un axe à développer dans les années à venir. Je pense que cette question sociale est incontournable, ne pas y répondre rendrait caduque l'ensemble de notre projet.

Plus largement, le jardin de Kerampéré est un relais sur les questions liées à la transition écologique et citoyenne. A travers les rencontres et la vie du groupe, l'asso propose aussi un cadre permettant l'émergence de projets collectifs concrets.

Quel est le modèle socio-économique de ce projet ?

Le projet du jardin ne marche que parce que des bénévoles passent du temps à préparer la terre, faire les semis, soigner les cultures, planter des fleurs. Nous nous retrouvons généralement le mercredi après-midi, le samedi matin et le deuxième dimanche du mois après 15h. Nous comptons une quinzaine de membres actifs et une cinquantaine de personnes suivent nos infos via la liste de diffusion.

Pour l'instant, les bénévoles prêtent au jardin leurs outils de jardinage. Cette année, pour la construction d'un abri, nous lançons une campagne de financement participatif (vous pouvez y participer jusqu'au 10 mai). Par ailleurs, la fête de l'été en musique est un autre évènement qui nous permet de collecter quelques moyens financiers en plus du paiement des cotisations.

Si aujourd'hui les bénévoles prêtent encore leurs outils et achètent régulièrement des plants, l'association devrait à terme pouvoir assumer l'ensemble de ces frais.

Nous avons passé une convention avec la Ville de Brest et la Mairie de quartier de St Marc est très attentive à nos besoins et nous apporte un cadre de développement bienveillant sans être intrusive. A titre exceptionnel nous avons demandé et obtenu aide financière de la Mairie l'an dernier.

Comment sont réparties les récoltes entre les jardiniers ? Le jardin de Kerampéré a-t-il pour ambition de grandir et d'accroître sa production ?

Au jardin de Kerampéré, les récoltes sont destinées à nourrir le projet et ses jardiniers. Du suivi du compost à la récolte des légumes, l'organisation est collective et c'est notamment sur la phase de récoltes que nous nous démarquons du mouvement des Incroyables Comestibles. Lorsque les jardiniers viennent travailler, nous veillons à ce qu'ils puissent repartir avec des légumes. Pour le partage nous nous reposons sur une forme de stigmergie, chacun estimant dans quelle mesure il peut se servir.

Notre objectif est d'arriver à fournir en légumes la quinzaine de famille qui œuvrent au jardin tout en étant vigilant à accueillir toute personne souhaitant rejoindre le groupe. Pour atteindre cet objectif nous devrons continuer à développer les surfaces cultivées tout en intensifiant notre productivité... Work in progress !

Il paraît qu'on utilise des wikis et des outils collaboratifs du côté de Kerampéré... Qu'est-ce que ces manières de faire et outils numériques apportent / pourraient apporter aux jardiniers ?

Des jardiniers ont suivi la formation animacoop sur les pratiques collaboratives et les outils qui peuvent la faciliter... Du coup le site YesWiki se retrouve au cœur de l'organisation du jardin ! Tout comme le jardinier sait être inventif pour bricoler les outils à sa main, nous cherchons constamment à "bidouiller" avec des outils informatiques simples pour planifier les cultures, informer les curieux, tenir un calendrier, organiser les rencontres, se former, réseauter...

L'organisation des jardins partagés collectifs est simplifiée par l'utilisation du numérique. Ces outils ouvrent de nouvelles perspectives organisationnelles encore en cours de défrichage du côté de Kerampéré !

Lundi 16 avril 2018, Palais des Arts de Vannes de 18h30 à 20h30.

Les habitants peuvent-ils agir pour le climat ? Si oui, comment ?

Pour répondre à ces questions, 3 experts viendront échanger avec nous :

Michel Briand acteur des réseaux coopératifs et des communs (Bretagne créative, élu au numérique à Brest 1995-2014) Coopérer en partage : les outils numériques et le pouvoir d'agir

Bernard Menguy, Architecte bioclimatique en Bretagne Associer pour améliorer : la participation des habitants dans les projets d'habitat

Dominique Pirio, Présidente de Cim'actions Bretagne Sud et formatrice forestière Comment passer à l'acte : projets collaboratifs des habitants en lien avec le climat. Lancement officiel du réseau des habitants sentinelles.

Projection des deux derniers petits films de Clim'actions Bretagne Sud (réalisation la Télé d'ici – Sylvain Huet).

La table ronde sera animée par Raphaël Souchier, consultant européen en économies locales soutenables, auteur de « made in local : emploi, croissance, durabilité : et si la solution était locale ? »

Votre présence est vivement souhaitée !

La méthode des Candides, c'est une invitation à prendre conscience de ce qui nous entoure….et des rôles individuels et collectifs que l'on joue dans ce monde.

Pour se donner un maximum de chance d'être heureux, les candides ont une recette :

l'optimisme éclairé

Il s'agit de désamorcer, décloisonner, s'approprier les outils d'analyse, pour renouer avec le réel mais aussi avec ses rêves.

Du 31 mars au 13 Avril, les étudiants du Master Gestion et Conservation de la Biodiversité vous propose

la 6ème édition du cycle ' »Autour de la Biodiversité »

Cette année le thème est « Les couleurs dans la Nature ! ».

Comme chaque année, plusieurs évènements vous sont proposés :

– Une exposition photo aux Ateliers des Capucins réalisée en collaboration avec Bretagne Vivante Photo Nature du 31mars au 13 avril.
Rencontre avec les photographes le dimanche 8 avril de 14h à 17h.

– Un ciné-rencontre avec Emma Baus qui vous présentera son film « Là-bas sur nos rivages » au Multiplexe Liberté le 3 avril à 20h.

– Une conférence par l'entomologiste Vincent Albouy sur « La couleur dans la vie des insectes » à la Fac de sciences le 11 avril à 20h.

La prochaine réunion du collectif transition aura lieu le jeudi 5 avril à 12h 30 au BAEJ Café

Retour sur les derniers événements : Cours Publics / Belle Démocratie

Agenda citoyen St Marc 10 avril

Organisation de l'AG

Idées diverses, exemple : organisation d'un défis « 30 jours sans supermarchés »

Pages

S'abonner à Amis du PNR Rance-Emeraude agrégateur - Actu Démocratie participative