Actu Démocratie participative

ce vendredi 20 septembre 2019 à 20h00

au cinéma Les studios à Brest, lien FB

Le ciné-action sera animé par

Michel Rouger, fondateur de Histoires ordinaires

Cécile Cathelin, coordinatrice de On Passe à L'Acte

Un monde s'effondre. Un monde se créé. L'équipe d'On Passe à l'Acte nous restitue dans un film d'actualité 12 années de rencontres avec les « Artistes de la Vie », ces pionniers du vivant qui inventent une nouvelle histoire, en questionnant le sens du travail et la mission que nous nous donnons pour le monde.

En savoir plus

Un CINE-ACTION, c'est quoi ?

Suite à la projection, un échange est prévu pour accompagner les spectateurs à se demander où ils en sont vis-à-vis de leurs projets de vie et comment ils pourraient contribuer à l'emergence d'une société nouvelle. Vous pourrez partager vos idées ou vos projets, créer du lien et vous inspirer de témoignages de pionniers présents dans la salle. C'est aussi l'occasion de découvrir les outils numériques pour agir, s'entraider et faire émerger des projets qui ont du sens !

Plus d'informations :http://artistesdelavie.fr/

Témoignage d'un spectateur :

« On ressort de ce visionnage, ému et interpellé. Vous avez réalisé un très beau film/documentaire qui gagne à être connu car on découvre des personnes engagées, convaincues et épanouies. Ce film fera école. Je suis sûr que vous allez pouvoir toucher un large public car c'est un film résolument optimiste qui fait du bien »

(LAMARQUE Olivier, éditeur)

En partenariat avec :

Mr mondialisation, La Nef, Kaizen magazine, Féminin Bio, Transition citoyenne

Un monde s'effondre. Un monde se créé. L'équipe d'On Passe à l'Acte nous restitue dans un film d'actualité 12 années de rencontres avec les « Artistes de la Vie », ces pionniers du vivant qui inventent une nouvelle histoire, en questionnant le sens du travail et la mission que nous nous donnons pour le monde.

En savoir plus

Un CINE-ACTION, c'est quoi ?

Suite à la projection, un échange est prévu pour accompagner les spectateurs à se demander où ils en sont vis-à-vis de leurs projets de vie et comment ils pourraient contribuer à l'emergence d'une société nouvelle. Vous pourrez partager vos idées ou vos projets, créer du lien et vous inspirer de témoignages de pionniers présents dans la salle. C'est aussi l'occasion de découvrir les outils numériques pour agir, s'entraider et faire émerger des projets qui ont du sens !

Plus d'informations :http://artistesdelavie.fr/

Témoignage d'un spectateur :

« On ressort de ce visionnage, ému et interpellé. Vous avez réalisé un très beau film/documentaire qui gagne à être connu car on découvre des personnes engagées, convaincues et épanouies. Ce film fera école. Je suis sûr que vous allez pouvoir toucher un large public car c'est un film résolument optimiste qui fait du bien »

(LAMARQUE Olivier, éditeur)

En partenariat avec :

Mr mondialisation, La Nef, Kaizen magazine, Féminin Bio, Transition citoyenne

Le point H en partenariat avec le Réseau Louis Guilloux organisent une soirée d'information jeudi 26 septembre à 20h à l'Hôtel de Ville de Brest : « Précarité, migration et santé - Quelles particularités, quels accès aux soins sur le département Finistère ? »

A destination des professionnels médicaux et sociaux.

Inscription gratuite à confirmer d'ici le 20 septembre en précisant
nom/prénom/fonction professionnelle à l'adresse mail suivante : l.fouquet@rlg35.org
Pour plus d'informations : Réseau Louis Guilloux - 02.99.32.47.36

Programme en pièce jointe

La Canopée est un projet impulsé par les élus du territoire et conçu collectivement avec des acteurs économiques (entreprises, associations, indépendants, porteurs de projet…) et soutenu par les partenaires liés à l'économie et à l'emploi.
Ce tiers-lieu a pour ambition d'être à la fois le catalyseur du développement économique et de l'emploi local, un acteur de la transition numérique et écologique sur le territoire et un vecteur de créativité par le partage et l'échange.

Lieu unique de 850 m2, la Canopée rassemble un espace de Coworking, un FabLab ainsi qu'un espace de permanences de nos partenaires Economie-Emploi.

Vous démarrez votre activité et recherchez un espace de travail ? Vous êtes chef(e) d'entreprise, indépendant(e), porteur(se) de projet ou télétravailleur et recherchez un cadre de travail stimulant et convivial ? Vous recherchez le lieu idéal pour vos réunions, séminaires, formations, ateliers de créativité, assemblées générales et événements particuliers (Team Buildind, ateliers de cohésion …) ?
La Canopée vous accueille avec ses 2 grands open-spaces aux ambiances chaleureuses, 6 bureaux fermés et 2 salles de réunions. Pour s'adapter à vos besoins, différentes formules sont disponibles de la demi-journée au mois avec accès à l'espace détente avec kitchenette, Wifi libre par Fibre optique, espace de reprographie, casiers de rangement….
Un laboratoire de fabrication numérique est accessible pour innover et concrétiser vos idées grâce à l'accompagnement d'un FabManager et des outils technologiques de dernières générations (imprimante 3D, découpeuse laser, fraiseuse numérique, brodeuse numérique…).
La Canopée, animée par un Coworking manager, est l'occasion pour vous d'enrichir votre réseau professionnel et d'entraide en profitant d'une dynamique communautaire et d'un programme événements réguliers.
Rejoignez-nous !

Plus d'information sur www.lacanopee.bzh
Contact : lacanopee@ccprf.fr – 06 67 35 60 00

Les acteurs de la transition énergétique et sociétale en Pays de la Loire

vous invitent à une journée pour partager, échanger et faire

Relais d'un mel de Bernard Lemout

Mercredi 27 novembre 2019

Salle des fêtes à Blain

9h00-17h00Collectivités, collectifs d'habitants, d'agriculteurs et d'entreprises,

cette journée est pour vous, pour nous !

Nombre de places limité à 100 personnes, participation libre*, sur inscription

Programme prévisionnel
s'inscrire

Face aux enjeux énergétiques, écologiques et sociétaux, la vision d'un système énergétique décentralisé et basé sur les énergies renouvelables fait de plus en plus consensus. Ceci dit, la mise en œuvre reste difficile, par nature même de ces énergies (intermittentes, déphasées entre la consommation et la production, parfois prégnantes dans le cadre de vie…), pour des raisons administratives et règlementaires, mais aussi pour des questions de représentations d'un modèle (dé)passé, de captation de la valeur ajoutée, sans oublier les groupes de pression et le manque d'implication de la société civile.

Dans ce contexte, et dans une temporalité très courte (environ 10 ans) annoncée par la communauté scientifique internationale, nous avons une responsabilité partagée de faire émerger de nombreux projets d'énergies renouvelables, projets pertinents et fédérateurs.

Comment alors "faire ensemble" sur nos territoires de vie ? Quelles modalités de coopération entre acteurs publics et société civile (habitants, entreprises, agriculteurs) ? Comment aller au-delà des jeux d'acteurs pour créer du bien commun ? Comment aller au-delà de l'incantation à coopérer pour créer du « collectif politique territorial » ?

Cette journée propose d'explorer ensemble différentes dimensions de la coopération autour des projets d'énergies renouvelables, sur la base de projets existants, et de formuler quelques préconisations pour favoriser le développement à plus grande échelle de ces projets.

Cette journée s'adresse aux porteurs de projets, aux collectifs citoyens, aux élu.e.s et services de collectivités, aux entreprises, et plus généralement ... aux générations futures déjà présentes.

* prix d'équilibre à 30 €

E-Kêr a le plaisir de vous inviter à célébrer ses CINQ ANS avec un programme* de choix les 27 et 28 septembre à Pont l'Abbé (29120). Ce sera aussi la Fête des Possibles (Semaine de la transition citoyenne). Autant d'occasions pour recharger nos batteries et multiplier les interactions sur le territoire.

une affiche reprise du mel diffusé par l'association

contact : contact@e-ker.org 07 83 70 99 29

Un article qui reprend des éléments publiés par le site idlv des indiens dans la ville, collectif d'artistes pluridisciplinaires. à Rennes

Ce samedi 14 septembre avait lieu l'inauguration de l'atelier commun à la Belle déchette

Un Fablab dédié à l'écologie et au réemploi :

"Depuis décembre 2017, l'association La Belle Déchette et le collectif IDLV développent conjointement l'Atelier Commun. Ce projet va ouvrir ses portes en avril 2019 au sein du pôle de Valorisation de La Ressourcerie La Belle Déchette, à Rennes.

L'idée est de proposer un nouvel espace de fabrication mutualisant des outils et des savoir-faire dans le but de soutenir des initiatives basées notamment sur la transformation des matériaux, le réemploi, et la création artistique. Un espace "tiers lieux" pour bricoler avec les outils que l'on pouvait trouver dans les garages de nos parents, associés aux nouveaux modes de fabrication (impression 3D, découpe laser, fraiseuse numérique) et combiné à une communauté et des moyens éducatifs afin de permettre aux membres de cette communauté de penser, prototyper et créer."

"Concrètement :

Ce futur lieu inspiré de nos expériences passées favorisera un rapport à la technique engagé à travers l'expérimentation artistique et technique. Il proposera aux usagers (professionnels, habitants, salariés des entreprises environnantes, étudiants d'art et d'architecture,...), des temps d'accès pour utiliser les machines, expérimenter et acquérir de nouvelles compétences au travers d'une assistance pratique et pédagogique.

"Un atelier associatif mutualisé pour bricoler avec les outils que l'on trouvait dans les garages de nos parents, associés aux nouveaux modes de fabrication (impression 3D, découpe laser, fraiseuse numérique) combiné à une communauté et des moyens éducatifs afin de permettre aux membres de cette communauté de penser, prototyper et créer des objets manufacturés qu'il ne serait possible de créer par une personne travaillant seule.

Un Makerspace (littéralement « espace de faiseurs ») qui donnerait accès à des outils de fabrication ainsi qu'à des savoirs, qui contribuerait à soutenir les initiatives basées sur le réemploi et la création artistique par l'exploration de pratiques traditionnellement séparées (telles que la peinture, l'architecture, les marionnettes ou encore la couture), ainsi que par le partage et l'application de compétences de manière engagée et créative."

Les indiens dans la ville (extrait du site

Depuis 2013, IDLV souligne et interroge les contrastes qui peuvent surgir entre la Nature et la Ville, la Ville et ses Habitants. Comment notre environnement conditionne nos modes de vie ?

Artistes et makers dans l'âme, les membres du collectif associent leurs connaissances à travers différents procédés : travaux photographiques, fanzines, affichage urbain, impression 3D, robotique, logiciels, installations dans l'espace public … Poursuivant une réflexion sur les manières de voir la ville et les différentes façons de la représenter.

Passionnés par les nouvelles technologies, à l'heure où la fabrication numérique et les projets opensource se démocratisent, nous défendons les valeurs avant-gardistes portées par le mouvement maker. Le collectif trouve ainsi dans le partage et l'échange, les moyens d'imaginer des projets toujours plus pertinents ; par le décloisonnement de pratiques aussi variées que la peinture, l'architecture, les marionnettes ou encore la couture.

Convaincus par l'importance de la créativité et de l'inventivité dans notre société, souhaitant ouvrir et diffuser notre réflexion à un plus large public, en 2016 le collectif devient l'association IDLV - Indiens Dans La Ville. Aujourd'hui, IDLV se veut acteur du changement visant à favoriser une manière logique et humaniste de vivre en cohérence avec l'environnement, la nature et les hommes dans le contexte urbain d'aujourd'hui.

La belle déchette (repris du site)

Dans une dynamique d'économie vertueuse, l'association a une véritable vocation d'intérêt général ainsi qu'une gestion désintéressée. En lien avec le réseau des 120 ressourceries de France, elle se donne pour mission de développer un magasin solidaire d'objets et de matériaux de seconde main sur le territoire de Rennes Métropole. Les objectifs de cette activité d'innovation sociale sont de répondre :

à la réduction des déchets et la lutte contre le gaspillage
à la création d'emplois pérennes
aux besoins des personnes qui souhaitent s'équiper, chiner ou se faire plaisir à moindre coût

La Belle Déchette vous invite à expérimenter un autre mode de consommation par le réemploi, et pourquoi pas, à valoriser vos savoirs-faire par le Do It Yourself et nos pratiques collaboratives !



Sur le Pays de Brest, les communs sont nombreux et ne cessent de se développer. Des collectifs d'habitantes et d'habitants se créent et s'organisent à l'échelle d'un quartier ou du territoire pour gérer une ressource matérielle (un jardin, des graines, un habitat) ou immatérielle (un logiciel libre ou une connaissance). Autour de ces ressources, elles et ils inventent de nouvelles manières de faire et de collaborer. Avec en fil rouge les notions de partage et de convivialité.

Pour rendre visible et amplifier cette dynamique des communs, la ville de Brest coordonne, tous les deux ans depuis 2009, le festival « Brest en communs ».
Cette année, il se déroule du 5 au 12 octobre et montre la richesse des initiatives portées par les Brestois et Brestoises autour des communs.

Le festival est aussi l'occasion de poursuivre et donner à voir les réflexions engagées dans le cadre du projet européen « Les Communs en acte ». Cette exploration à laquelle participe la ville de Brest étudie le rôle des communs sur la transformation de l'action publique en Europe.

Pour cette édition 2019, retrouvons-nous à l'occasion d'ateliers, de temps d'échange, de conférences, de projections, pour que tous et toutes puissent se rassembler, discuter et apprendre autour des communs.

Programme "Brest en communs" - PDF
Près d'une 30aine d'initiatives à découvrir
(cliquer sur le logo pour télécharger le PDF)


www.brest-en-communs.org

Pour soutenir l'action du Maire de Langouët convoqué au tribunal administratif, un comité de soutien s'est créé qui a notamment organisé le rassemblement et les dizaines de prises de parole des soutiens devant le Tribunal administratif.

Dans un mel récent une structuration est proposée pour ce comité.

une proposition issue du pique nique du 7 septembre, Parc Saint-Cyr, Rennes et soumise à la discussion, un article rfepris à partit du mel de David Thomas

Quelques points pris en note

Ambition : structuration du comité de soutien à l'action de Daniel Cueff.
C'est qui/quoi le comité de soutien ? Son but ? Son fonctionnement ?
Quel mode de prise de décision ?
Le comité provisoire a eu le mérite de lancer la chose, mais œuvre dans un
positionnement de biens communs, de partage. Il est proposé une charte qui
réponde à l'ensemble de ces questions, qu'il est naturel de se poser.

le débat organisé le 7 septembre

Point forts proposés
1) Fédérer le maximum de citoyen.ne.s, associations, mouvements, syndicats, partis politiques… et s'inscrire dans un courant de convergences
2) Je soutiens une idée forte, je rejoins le Comité et fais ma part
3) Le but est d'énergiser le débat sur les pesticides et obtenir le soutien de
la population, arriver à une situation nouvelle, concrètement satisfaisante
4) C'est une dynamique éphémère, qui est passé par un déclic, une dynamique naissante et un but commun
5) Si le but est unique, le collectif peut-être recyclable ? Une autre dynamique pourrait revivre une fois le but atteint, mais pas forcément avec les mêmes, tout doit-être questionné et décidé collectivement.

Elaboration de la charte en écho à ce questionnement, diffusion pour
validation (voir plus bas).

Comment on décide ?

L'idée d'une prise de décision par consentement est retenue, la proposition porté par un membre est mis au débat 48h.

S'il n'y a pas d'objection (bloquante, qui n'est pas compatible avec la charte ou je ne pourrais poursuivre si cette proposition est adoptée en l'état), elle est réputée validée et active. Nota : « c'est la personne qui propose qui fait »

Communication au sein du comité

- La communication au sein du comité, pas satisfaisante
actuellement avec tous les mails affichés et la limite de 50 adresses par envoi.

Une liste d'échange dédiée est mise en place (hébergée par l'hébergeur associatif Infini) : soutien-dcueff-protection-pesticides@listes.infini.fr

s'abonner : https://listes.infini.fr/wws/subscribe/soutien-dcueff-protection-pesticides
se désabonner : https://listes.infini.fr/wws/signoff/soutien-dcueff-protection-pesticides

Proposition de charte

A l'issue de cette réunion, nous formulons, avec Elzbieta Sanojca, Pascal
Branchu et Michel Briand, une proposition de charte du comité en 4 phrases :

1. Le comité de soutien à l'action de Daniel Cueff est un collectif de personnes et d'associations qui accompagne le combat mené par le maire de Langouët pour protéger la santé des habitants de la commune de la pollution par les pesticides.

2. Ce collectif est un espace d'informations, de débat et d'organisation d'événements sur la question des pesticides et de la santé des populations en France.

3. Dans une démarche contributive, il est ouvert à toutes les parties prenantes du soutien à l'action du maire de Langouët et des autres communes engagées dans la protection de la santé de leur population contre les pesticides.

4. Outil compostable, le collectif est une base pour les combats en faveur de la santé environnementale.

Autres actu

Sur une idée de Julien Bayou : puisque l'Etat le propose, via sa consultation, alors donnons notre avis sur les pesticides ! Que chacun poste le sien et pèse de tout son poids citoyen dans ce débat capital pour la santé et la biodiversité https://pouvoircitoyen.typeform.com...

Pour retrouver des informations utiles : une page wiki (que chacun.e) peut compléter : http://www.intercoop.info/index.php...

Une carte collaborative des communes qui ont pris des arrêtés : 67 à ce jour en comptant le département du val de Marne !

Cette carte initiée par Michel Briand et Julien de la Bouëre, la participation de David Thomas et de 12 autres contributeurs est collaborative : comme pour wikipedia

  • chacun.e peut contribuer à l'améliorer
  • le contenus sont librement réutilisables

la carte : https://arretes-contre-pesticides.g...

Lettre d'information n°9
Septembre 2019

Enquête utilisateur·rice·s

Nous remercions l'ensemble des participant·e·s,
la synthèse des contributions est disponible sur le site
éditorial de GéoBretagne :

L'équipe GéoBretagne

Dernières actualités Retrouvez les dernières brèves du partenariat : Orthophotographies

La troisième campagne d'acquisition des orthophotographies a démarré avec le Morbihan : point d'avancement des chantiers départementaux sur la page actualités des pôles métiers. +

Formation / ateliers

Un sondage permet de vous inscrire à la session de formation d'automne et de receuillir vos attentes pour de nouveaux ateliers partenaires. +

​ mise à jour au
1er juillet 2019

Nouvelle mise à jour des données cadastrales au 1er juillet 2019, vous pouvez télécharger les fichiers du cadastre sur l'application "téléchargement du cadastre". +

Agenda Prochaines dates à retenir Pôle métier
urbanisme

journée du
mardi 17 septembre 2019
à Saint-Brieuc

en savoir plus

Les premières rencontres Mviewer

mercredi 2 octobre
de 9h à 17h
Région Bretagne, Rennes

en savoir plus

Prochains événements Services, données et cas de réutilisations Zoom sur une donnée SNCF Réseau Bretagne - Pays de Loire

Les données de SNCF Réseau Bretagne - Pays de Loire ont été actualisées.

EN SAVOIR PLUS Réutilisation Parchemins Un outil de visualisation des données sur l'agriculture littorale en Bretagne. EN SAVOIR PLUS

Dernières données Retrouvez les dernières données publiées ou actualisées : Schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) en Bretagne Sites classés en Bretagne Modèle numérique de surface d'Ille et Vilaine 2014 : pas 2m​ Occupation des sols 2015 du Pays de Saint-Brieuc et du SAGE de la Baie de Saint-Brieuc Registre parcellaire graphique anonyme 2017

Derniers documents Retrouvez les dernières documents partagés : Référentiel régional des données sensibles en Bretagne Compte-rendu du pôle métier Urbanisme du 23 mai 2019

A l'occasion de la « Fête des Possibles », le collectif Plougastel Fort et Vert donne rendez-vous le

vendredi 20 septembre au marché du Lapic,

pour aborder les problématiques liées à la consommation d'énergie et au changement climatique.

19 h : la soirée s'ouvrira par un buffet à prix libre, confectionné à partir de produits locaux ( pré-inscription souhaitée pour le buffet : collectif-resilience-plougastel@riseup.net ).

Elle se poursuivra par une conférence intitulée :

“The Big Conf, parlons climat avec énergie”

qui permettra de mieux cerner les défis liant les consommations d'énergies et le changement climatique.

Elle sera animée par Jean-Charles de l'association Avenir Climatique qui a pour but de faire des enjeux énergie et climat une priorité nationale. Initialement destinée à informer les futurs décideurs dans les écoles supérieures, l'association s'est progressivement ouverte au grand public.
L'expertise d'Avenir Climatique est désormais reconnue, ainsi le 16 mai 2019, l'association a été invitée en commission parlementaire lors de la table ronde “Freins à la transition énergétique”.
La conférence sera suivie d'échanges avec les participants.

collectif-resilience-plougastel@riseup.net

Bretagne Culture Diversité anime et coordonne depuis des années un groupe de travail réunissant des associations qui proposent des temps d'animation. Il s'agit à la fois d'accompagner les associations souhaitant renforcer leurs interventions, de faire connaître les ressources existantes, mais aussi de constituer un réseau d'acteurs œuvrant à la diffusion de la matière culturelle de Bretagne et à la promotion de la diversité culturelle sur l'ensemble du territoire breton.

Des besoins de formation ont été soulignés à maintes reprises par les personnes
en charge des animations ou par leurs employeurs. Ils portent sur deux points
spécifiques :
• Le cadre de l'intervention ou l'aspect pédagogique : comment
construire et mener une séance d'animation, aborder la dynamique
de groupe, gérer les règles de sécurité, aménager l'espace ?
• Le contenu de l'intervention : comment éveiller à la matière
culturelle de Bretagne, à la diversité culturelle ? Quels contenus
mettre en avant quand on n'est pas soi-même spécialiste ou fin
connaisseur d'un domaine particulier ?

Deux nouvelles sessions de la formation autour de la matière culturelle de Bretagne et de la diversité culturelle sont proposées à Saint-Nazaire (du 21 au 24 octobre 2019) et à Carhaix (du 28 au 31 octobre 2019).

Vous êtes animateur/animatrice jeunesse ? Cette formation est faite pour vous ! Réservez votre place dès aujourd'hui !

Inscriptions : contact@bcd.bzh / 02 97 35 48 77
En savoir plus : http://www.bcd.bzh/fr/formation-sensibiliser-presenter-decouvrir-la-matiere-culturelle-de-bretagne-et-la-diversite-culturelle/

Nous allons bientôt mettre en place sur le site innovation-pedagogique.fr une rubrique "Découverte de livres" (le nom précis n'est pas encore défini) qui proposera des avis/des critiques sur des livres ou ebooks. Les enseignants qui se lancent dans cette aventure vont devoir rédiger un compte rendu synthétique de lecture et nous le partagerons sur le site. Pour les aider à construire leur rapport nous leur avons fourni une première version d'un guide de lecture qu'ils peuvent suivre... ou non !

Dans tous les cas, cela peut intéresser des enseignants qui pourront s'en servir de base pour diffuser leur version à leur élèves si besoin.

Guide d'analyse de livres. A l'attention des lecteurs/critiques.

Supposons qu'il vous incombe de faire une « critique » personnelle argumentée sur le fond et la forme d'un livre et de donner votre avis en conclusion.
En général, on évite d'écrire des annotations dans le manuel. Préférez poser des post'it !

Voici un canevas d'analyse que vous pouvez suivre si vous ne savez pas comment rédiger pertinemment votre analyse.

Dans tous les cas une analyse globale et une analyse du fond doit être faite. Un rapport synthétique pourrait, idéalement, être d'une page minimum et de 2 pages maximum.
Pensez à prendre des notes pendant la lecture sinon vous oublierez vos idées.

Aspects globaux
  1. Les thèmes abordés sont-ils pertinents, utiles, d'actualité ?
  2. La structure du livre est-elle pertinente ?
  3. Les termes employés sont-ils rigoureux, clairs ? Est-ce un livre au contenu accessible à un public restreint ou à portée plus générale ?
  4. Les graphiques, la police, la mise en page et le format sont-ils bien lisibles, clair et pertinents ?
  5. Glossaire, table des matières, table des illustrations, bibliographie sont-ils présents ? S'il manque certains éléments, déplorez-vous leurs absences ? Pourquoi ?
  6. Le style est-il clair ? Les explications fluides et convaincantes ? Y a-t-il des coquilles, fautes, erreurs dans le textes ou les graphiques ?
Le fond
  1. Le livre répond-il vraiment à la problématique qu'il vise ? Le fait-il en surface ou en profondeur ?
  2. C'est un livre technique : les techniques employées/abordées sont-elles d'actualité, dépassées, non pertinentes… ? Sont-elles présentées de manière pragmatique ou théorique ?
  3. Y a-t-il des exemples ? Les exemples sont-ils bien présentés ? Sont-ils bien choisis, y en a-t-il assez, trop peu ? Couvrent-ils suffisamment les notions à illustrer ?
  4. L'argumentaire est-il pertinent ? Les démonstrations/explications sont-elles rigoureuses ?
  5. Selon vous les informations apportées dans le livre sont-elles aisément exploitables par l'enseignant ? Par l'étudiant ?
  6. Les références bibliographiques sont-elles de qualité, exploitables aisément, utiles (non redondantes avec le livre), variées (théoriques, pratiques, de revues scientifiques, sur le web…) ?
  7. L'auteur maîtrise-t-il suffisamment le sujet ? Attention il faut des arguments solides si vous voyez qu'il y a de sérieuses lacunes !
  8. Quelles compétences sont développées quand on travaille avec sérieux les informations de ce livre ?
  9. Au final, diriez-vous que ce livre atteint sa (double) cible (le public et les objectifs) un peu, moyennement, beaucoup, excellemment (ce livre est pour vous une référence) ou pas du tout ?
Astuces
  • Evitez les tournures de jugement du style « la police n'est pas belle » ou « je n'aime pas les couleurs choisies ». Remplacez-les par exemple par « la police choisie est difficile à lire car… » ou « le choix des couleurs a le défaut suivant : … ».
  • Si quelque chose vous plaît ou vous déplaît expliquez pourquoi.
  • N'hésitez pas à développer un point qui vous semble important (quelque chose qui vous a vraiment beaucoup plu ou au contraire pas plu du tout, quelque chose qui est très original, une idée neuve, une façon de faire…) ou bien à aborder un autre point que ceux qui vous sont présentés dans ce canevas.
  • Prenez des notes pendant la lecture en n'oubliant pas de reporter le numéro de page le cas échéant !
  • Donnez-vous un temps défini dédié à la lecture-analyse avec votre calepin ou ordi à coté de vous.
  • Installez-vous confortablement mais ne vous avachissez pas !
  • Dans tous les cas : argumentez !
  • Cette démarche étant participative, votre retour sur ce canevas sera très apprécié ! Merci !


En 2019/2020, nous entamons la troisième année de jumelage avec Le Fourneau. Que retenez-vous de cette collaboration ?

La relation avec Le Fourneau a été très simple à développer. L'équipe du Fourneau permet aux membres du collège de faire de belles rencontres, en rendant possible la création de liens avec des artistes, parfois d'horizon lointain, et permet aussi de mieux appréhender certaines contraintes artistiques qui peuvent nous échapper.

Un mât chinois dans la cour du collège avec Cirquons Flex en 2018, une soucoupe volante dans les rues du bourg de Sizun avec Qualité Street en 2019 et l'année à venir, une aventure autour du Dédale Palace, la nouvelle création de la compagnie OCUS. Comment la vie de l'établissement scolaire s'adapte-t-elle à la venue des artistes en ses murs ?

Tout est posé en amont par Le Fourneau et les équipes du collège : les professeurs et la vie scolaire sont en première ligne ! Les temps forts, eux, sont réalisés avec le concours de la Mairie de Sizun qui soutient l'organisation générale. Ces moments sont l'occasion d'un vrai partage entre les artistes et les élèves qui les ont vus de près construire leur projet. L'idée est de se saisir de ces manifestations pour en faire un élément structurant de la fin d'année.

Quelles évolutions ressentez-vous chez les élèves après ces deux années de cheminement artistique partagé ?

Il est très agréable de constater que les élèves sont très ouverts à ces processus créatifs. Ils voient les artistes au travail et ils participent. En outre, c'est l'occasion de construire leur parcours à venir au contact de nombreux professionnels attachés à la réalisation des spectacles.

Quelles sont vos attentes pour cette troisième année de jumelage ?

Nous souhaitons que chaque élève soit concerné dans sa scolarité par cette proximité avec des artistes... La 3ème année permettra de s'ouvrir à d'autres sensibilités et de partager des moments toujours enrichissants pour chacun !

un article repris du site de Bruded, une publication sous licence CC by sa

C'est sous un beau soleil finistérien que 13 élus et 4 techniciens de 11 communes (dont 7 adhérents) et 9 autres personnes ont découvert le projet de revitalisation de Saint-Jean-du-Doigt (29) sur la création de commerces et la biodiversité pour redonner vie au cœur de bourg le 4 juillet 2019. Les élus ont réalisé des actions de revitalisation du centre-bourg, en créant deux cellules commerciales et en améliorant les espaces publics autour d'un tilleul et l'apaisement de la circulation en entrée de bourg. La commune s'engage aujourd'hui dans un atlas de la biodiversité ainsi que dans des aménagements touristiques pour valoriser le patrimoine naturel et culturel.

Les élus ont présenté l'ensemble des actions “opérationnelles” qu'ils mettent en œuvre depuis 2 ans dans le cade du projet de revitalisation qui est lauréat à l'appel à projet régional de 2017. Les partenaires sont également venu présenter le travail qu'ils ont engagé avec la municipalité : Nicolas Duverger du CAUE 29 et Michaël Tanghe du CPIE Ulamir. Finalement, la présence du sous-préfet, Gilbert Manciet durant la totalité de la visite a conforté les élus dans la qualité de leurs réalisations.

Les cellules commerciales

Nicolas Duverger a présenté les esquisses que le CAUE avait proposé en 2016 aux élus pour aménager deux garages situés en rez-de chaussée d'un bâtiment géré par Finistère Habitat (avec logements sociaux à l'étage) pour en faire 2 cellules commerciales occupées aujourd'hui par 3 commerçantes : une couturière, une coiffeuse et une esthéticienne.

Notre travail est de donner une dimension esthétique, durable à un espace, de remettre en mouvement un lieu. On aide, on parle vrai, voire même on dissuade… Le CAUE est une aide à la décision, ensuite les élus choisissent une maîtrise d'œuvre pour mener le projet.

Nicola Duverger, directeur du CAUE 29

Les élus expliquent la démarche qu'ils ont eue en choisissant de rénover du bâti ancien en cœur de bourg (plutôt que de construire du neuf) pour répondre à une demande forte de professionnelles qui cherchaient des espaces de travail avec “pignon sur rue”.

La commune est de plus en plus réduite au centre bourg. On doit accompagner les habitants pour acheter de l'ancien et les inciter à rénover. On leur fait peur en pensant que c'est plus compliqué ou cher de rénover que de faire du neuf. Cette opération était aussi un moyen de montrer l'exemple

René Le Tallec, adjoint

La biodiversité, un élément clef de la dynamique du bourg

Les élus ont choisi de valoriser la biodiversité de la commune pour sensibiliser les habitants sur cette problématique et l'intégrer dans les projets d'aménagement : un atlas de la biodiversité est en cours, un sentier d'interprétation, des aménagements pour l'accueil touristique… Michaël Tanghe a présenté les outils sur lesquels il a travaillé pour mener le travail sur l'atlas : un sac à dos découverte pour inciter les promeneurs/estivants à observer la nature, le sentier d'interprétation…

Le travail avec la commune permet de combiner une approche biodiversité et patrimoine. Les animations “grand public” fonctionnent très bien alors que les habitants sont tr-s demandeurs et présents pour contribuer à l'atlas de la biodiversité.

Michaël Tanghe, CPIE Ulamir

« Il n'y a pas d'organisation sans humain, il n'y a pas d'humain sans organisation. »
Notre objectif : Répondre à 360° au besoin de notre société de refaire du lien entre le travail et l'humain. Cela demande une compréhension systémique et une approche globale et sur-mesure dans toutes ses dimensions :
Conseil aux organisations (RPS, Gouvernance partagée, ...)
Facilitation d'équipe, de groupe (APP, Intelligence Collective...)
Accompagnement des personnes (Coaching, Bien-être, Multi-activités...)

Pour répondre à cette ambition, ReEvolve-Conseil rassemble un réseau de professionnels sensibles à cette vision globale des problématiques, chacun expert dans leur domaine – coach, consultant, ingénieur formation, facilitateurs, psychologue du travail etc..., tous rassemblés autour des questions de bien-être et de souffrance au travail avec une approche humaine et systémique.

Cette variété des profils permet une richesse des échanges et des savoirs, ce qui répond au caractère global et complexe des questions autour du lien entre le travail et l'humain.

Le samedi 12 octobre de 13h45 à 17h - sur inscription

Nouvelle balade jardinière !! Au mois d'octobre, venez vous balader à Plougastel-Daoulas. 2 jardins partagés et 1 jardin de particulier nous accueillent pour les découvrir et papoter jardinage au naturel.

Les inscriptions sont ouvertes !
Directement en ligne : https://form.jotformeu.com/92483655386369
Ou au 02 98 33 50 50 infos@brest-metropole.fr

Pour plus d'infos, n'hésitez pas à nous contacter : Vert le Jardin 02 98 46 06 92 bretagne@vertlejardin.fr

Un articlerepris du site Bruded, une publication sous licence CC by sa

En 2019, les élus abordent la dernière ligne droite de leur mandat électoral et s'efforcent d'achever les projets qu'ils s'étaient engagés à mettre en œuvre. Pour ce 9ème cycle régional, nous avons choisi neuf communes qui ont porté des projets globaux pour leur centre-bourg : de la requalification des espaces publics en passant par des programmes d'habitat, de services, de commerces et de dynamiques sociales et culturelles. Le tout dans une préoccupation majeure de développement local durable. Les deux appels à projets bretons sur la redynamisation des centres-bourgs et les AMI national et départementaux (29 et 35) ont été des formidables moteurs pour inciter les collectivités à réfléchir « durablement » à leur avenir.

Découvrez tous les comptes-rendus des visites qui ont accueilli plus de 170 participants et intervenants : élus, techniciens, partenaires et citoyens engagés…

Télécharger le programme complet

Les élus accompagnés des partenaires associés au projet ont présenté les démarches qu'ils ont entreprises et ont fait découvrir les réalisations. Les partenaires de BRUDED et en particulier l'Etat, la Région Bretagne, la Banque des Territoires et l'EPF Bretagne étaient également présentes à l'une et/ou l'autre des visites.

1 Une revitalisation du centre-bourg avec et pour les habitants – Laurenan (22)

Compte rendu de la visite du 12 juin / Laurenan

C'est un projet global qui s'appuie sur une vision partagée et une mobilisation de toutes les énergies, élus et habitants. L'innovation en est le fil conducteur : création d'un café associatif, isolation extérieure en paille pour la rénovation énergétique de la salle des fêtes, résidence d'étudiants architectes pour étudier les aménagements des espaces publics, rénovation de logements…

- 2 Des réalisations pour redynamiser le bourg et les liens sociaux dans une démarche partagée – Gourlizon(29)

Compte rendu de la visite du 18 juin / Gourlizon

Plusieurs opérations ont été menées de front : ouverture d'une maison des associations, création d'une aire de jeux intergénérationnelle, recomposition du carrefour principal et mise en valeur de l'église, reconstruction d'un « multi » commerces et de trois logements sociaux.

- 3 Une redynamisation qui a germé dans le jardin intergénérationnel – Languédias (22)

Compte-rendu de la visite du 21 juin / Languédias

Le jardin intergénérationnel créé de manière participative a été le point de départ d'un projet global de redynamisation. Le réaménagement des espaces publics avec une forte dimension paysagère est en cours. Suivront à l'automne la réhabilitation d'un bâtiment pour recevoir une boulangerie et un logement, puis la réalisation d'un parcours expo sur le granite breton.

- 4 La médiathèque tiers-lieu, cœur de la redynamisation du bourg – Guiscriff (56)

Compte-rendu de la visite du 28 juin/Guiscriff

La création d'une médiathèque devenue au fil du temps un tiers lieu a été le premier acte de la redynamisation du bourg. Des études pré-opérationnelles ont débouché sur un programme d'actions qui prévoit l'aménagement des espaces publics, la construction d'une micro-crèche, la création de logements pour des jeunes travailleurs et d'un espace commercial…

- 5 La démarche « Territoire zéro chômeur de longue durée » dynamise les bourgs – Pipriac (35)

Compte-rendu de la visite du 28 juin /Pipriac-St Ganton

Communes volontaires pour tester la démarche « Territoires Zéro Chômeur Longue Durée » pendant 5 ans, ce sont aujourd'hui plus de 80 personnes qui ont été embauchées en CDI par TEZEA, l'Entreprise à But d'Emploi créée dans le cadre de l'expérimentation… Différents services sont proposés : recyclerie, conciergerie… ; une relation de confiance s'est installée entre les entreprises, les chômeurs et les élus. Les gens retrouvent une vie sociale et n'ont plus besoin de recourir aux associations caritatives…

- 6 La transformation d'une friche commerciale comme atout pour le centre-bourg – Allaire (56)

Compte-rendu de la visite du 3 juillet / Allaire

Le départ d'une enseigne alimentaire du centre-bourg vers la périphérie a été un élément majeur du projet « centralité renouvelée, conviviale et solidaire ». L'ambitieuse démarche se développe sur de multiples facettes. Une maison des solidarités a ouvert au printemps 2018. L'ancien supermarché laissera place début 2020 à une maison de santé pluri-professionnelles et à une épicerie. Les acquisitions foncières se développent pour renforcer l'offre de logements. Les élus réfléchissent également à une extension de la médiathèque afin de devenir une Maison de services au public.

- 7 La création de commerces et la biodiversité pour redonner vie au cœur de bourg – Saint-Jean-du-Doigt (29)

Compte-rendu de la visite du 4 juillet – St Jean-du-Doigt

Les élus ont réalisé des actions de revitalisation du centre-bourg, en créant deux cellules commerciales et en améliorant les espaces publics autour d'un tilleul et l'apaisement de la circulation en entrée de bourg. La commune s'engage aujourd'hui dans un atlas de la biodiversité ainsi que dans des aménagements touristiques pour valoriser le patrimoine naturel et culturel.

- 8 La culture au cœur de la démarche de revitalisation – Louvigné-du-Désert (35)

Compte-rendu de la visite du 5 juillet / Louvigné-du-Désert

Engagée depuis 2014 avec l'appui de l'intercommunalité, la Ville est une pionnière dans les démarches de revitalisation. Les projets se concrétisent depuis 2016 et commencent à donner leurs fruits : logements pour apprentis et stagiaires dans une bâtisse patrimoniale, relocalisation du marché en cœur de bourg et soutien à la dynamique commerciale, accueil de médecins… D'autres sont sur le point d'aboutir : logements pour les ainés dans le presbytère, villa numérique… Pour accompagner cette dynamique, les élus soutiennent une politique culturelle active.

- 9 Un tiers-lieu adossé à la bibliothèque co-construit avec les habitants et associations – Bouvron (44)

Compte-rendu de la visite du 10 juillet / Bouvron

Afin de créer un nouvel espace de convivialité et de partage de connaissances tout en soutenant la bibliothèque, les élus ont lancé en 2018 une démarche contributive avec la population pour définir les contours du futur tiers-lieu dont le démarrage est amorcé avec l'embauche d'une animatrice / facilitatrice.

Télécharger le programme complet

Contact :

Maïwenn Magnier, chargée de développement – 06 98 17 51 29

L'association Canal Ti Zef, avec le soutien de Mission Jeunesse & Vie Associative de la D.R.J.S. propose une formation d'initiation à l'usage de la vidéo, pour débutants,
ne nécessitant aucune connaissance préalable particulière.

FORMATION DÉCOUVERTE
Utilisation de la caméra
Techniques de la prise de vue et du son
Utilisation du logiciel de montage et mise en ligne de vidéos
Filmer et après ? Construire un propos & développer un message

Aucun pré-requis / Gratuit /
Adhésion à Canal Ti Zef nécessaire ( montant de cotisation libre)

FORMULE SUR 2 JOURS : 19 & 20 octobre 2019
Brest / 186 rue Anatole France / 12 places

INFO & INSCRIPTIONS ( NOMBRE DE PLACES LIMITÉ )
CONTACT@CANALTIZEF.INFINI.FR - 09 72 52 46 49

Participez à l' Atelier Instagram : démarquez-vous par l'image !

Le lundi 23 septembre 2019 de 14h à 16h à la Cyberbase à Morlaix

A la fois réseau social mobile et application de partage d'images,
Instagram peut être un outil de marketing efficace ! En effet, l'image
est incontournable sur les réseaux sociaux. Attention, des règles
d'usage et juridiques sont à connaître.

Quelles sont donc les bonnes pratiques et les pièges à éviter pour bien débuter avec Instagram ?

Ouvert au TPE, PME, Professionnels du tourisme.

Intervenant : Loïc Roy, Conseiller Commerce et Services – CCIMBO Morlaix.

Lieu :

Cyberbase de Morlaix Communauté – Centre multi services

Z.A La Boissière – Rue Jean Caërou29600 MORLAIX

Inscription obligatoire places limitées au
Tél : 02 98 15 15 95 / mail : cyberbase@agglo.morlaix.fr

Les fées de Serre par les jardinets de St Cyr
Vendredi 20 septembre à 18h

Venez visitez et découvrir la serre ;
comment on s'en sert ?
que voulez vous y faire ?
échanger autour de son utilisation ...

Pages

S'abonner à Amis du PNR Rance-Emeraude agrégateur - Actu Démocratie participative