Actu Démocratie participative

Une formation pour être capable de mettre en place des activités avec de jeunes enfants dans la nature.

Vous apprendrez à construire et à animer des séances d'animation nature, en intérieur et en extérieur, pour de jeunes enfants en utilisant des outils spécifiques et des approches pédagogiques adaptées : ludiques, sensorielles, artistiques...

Objectifs et compétences visées

  • Construire des animations pour de jeunes enfants
  • Découvrir et utiliser des outils pédagogiques spécifiques
  • Approfondir certaines approches pédagogiques (jeux, contes, activités sensorielles)
  • Construire ses outils d'animation
  • Échanger sur sa pratique, ses méthodes, trucs et astuces

Contenus abordés

  • La mise en place d'animations avec les jeunes publics dans différents cadres (scolaire, périscolaire, loisirs)
  • Les spécificités de ce public
  • Présentation d'expériences et d'outils d'animation (jeux, activités sensorielles, conte...)
  • Présentation et utilisation de ressources : livres, fiches d'animation, vidéo...
  • L'éducation à la nature et à l'environnement dans les projets éducatifs et pédagogiques
  • Temps de construction d'outils pédagogiques adaptés aux 3-6 ans (les stagiaires repartiront avec les outils réalisés)
  • Sous réserve : rencontre avec une enseignante de classe maternelle

Programme
Jour 1 :
Sortie animée dans le bocage, échange et apports
les spécificités de ce public, présentation d'outils d'animation et de ressources spécifiques
Jour 2 :
Sortie animée en bord de mer, échanges et apports
Construction de ses outils d'animation,
Jour 3 :
Sortie animée dans un village, échanges et apports
Construction de ses outils d'animation, apports complémentaires, évaluation

Moyens pédagogiques et techniques

  • Alternance d'animations, d'utilisations d'outils pédagogiques, de temps de synthèse, d'apports théoriques
  • Fonctionnement en petits groupes et en grands groupes

Dates et lieux
Les 4, 5 et 6 novembre 2020 à Lampaul-Ploudalmézeau (29)

Public
Tout public : animateur petite enfance, animateur enfance jeunesse, animateur et directeur de centres de vacances et de loisirs, animateurs dans le cadre des T.A.P., animateur nature, éducateur à l'environnement, animateur patrimoine, éducateur spécialisé, enseignant, technicien de collectivités territoriales, parents, grand-parents...

Pré-requis
Être intéressé par le thème

Évaluation
Les évaluations des acquis se font lors de questions orales, d'échanges d'expériences, de débats, d'ateliers pratiques...
Des temps d'échange collectif sont mis en place et un questionnaire individuel est complété par les participants en fin de formation.
Une feuille d'émargement est signée par les stagiaires participants, chaque demi-journée.
Une attestation de formation est remise à l'issue de la formation.

Intervenants
Céline Chardin(Association Le petit caillou)

Tarifs
Coût pédagogique :
Salariés en formation continue : 175,00 euros/ jour - 525 € (pris en charge dans le cadre de la formation professionnelle)
Individuels : 75€ /jour
Bénévoles : 20€ /jour - 4 places sont réservées sur les formations professionnelles pour les bénévoles des associations adhérentes à l'Ubapar.

Contactez le secrétariat de l'UBAPAR pour connaître les tarifs adaptées à votre situation : ubapar@ubapar.bzh

Les frais d'hébergement et de repas sont à la charge des participants. Hébergement possible à proximité.

Co-organisation
Cette formation est co-organisée avec des associations du territoire : le Petit caillou etle club nature C.P.N. de l'Estran

Fiche de présentation

Fiche d'inscription (pdf remplissable à télécharger)

Le document est désormais consultable !

Le conseil de métropole du 6 décembre 2019 a approuvé le nouveau schéma directeur vélo 2020/2025.

Depuis 2010, La politique cyclable de Brest métropole s'appuyait sur un Schéma Directeur Vélo adopté le 18 juin 2010 qui a permis de doubler la part modale du vélo sur la métropole qui atteint aujourd‘hui 1,5% des déplacements.

Cette dynamique doit être amplifiée afin d'atteindre l'objectif affiché dans le Plan Climat d'une part modale du vélo de 4% à l'horizon 2025. C'est l'objet du nouveau schéma directeur.

Fruit de l'évaluation du schéma de 2010 et d'une large consultation avec les usagères et usagers du vélo, le schéma directeur vélo 2020-2025 est l'occasion d'ajuster les liaisons inscrites au précédent schéma mais également de proposer de nouveaux aménagements de sécurité et de nouveaux services aux habitantes et habitants afin de rendre l'usage du vélo plus aisé et donc plus habituel.

Il s'appuiera sur un plan d'actions planifié, pragmatique, réaliste, opérationnel, et hiérarchisé avec une échéance 2025 volontairement courte pour favoriser le dynamisme des actions.

A travers ce schéma, il s'agira également d'intégrer les grands projets à venir, en particulier dans le domaine des Transports Publics (2ème ligne de tramway, Bus à Haut Niveau de Service, liaisons rapides vers les communes…) et les possibilités offertes par la nouvelle Délégation du Service Public de Mobilité Durable du réseau Bibus.

Enfin, ce nouveau schéma directeur permettra de nourrir les réflexions qui accompagneront le terme de l'actuelle Délégation de Service Public Stationnement en 2023 et de la future révision du Plan Local d'Urbanisme.

L'objectif est de faire de Brest et sa métropole une ville et un territoire ami du vélo.

« Ce que vous cache votre téléphone », par Exodus Privacy

Votre téléphone portable est-il indiscret ? Cet atelier permet de mieux comprendre comment les applications Android collectent et partagent des données qui vous concernent, mais aussi de découvrir des pratiques et des outils qui peuvent améliorer la protection de votre intimité. N'hésitez pas à venir avec votre téléphone, nous l'utiliserons !

Avec : MeTaL_PoU, présidente de l'association Exodus Privacy, association qui développe des outils d'analyse et de compréhension du pistage par le biais des applications Android.

« Présentation et installation de Tor et Tails »

Cet atelier a pour but de permettre de comprendre pourquoi utiliser Tor, de découvrir son fonctionnement puis de voir les différentes façons de l'utiliser, notamment grâce à Tails. Tor est un système permettant d'anonymiser les connexions et de contourner la censure sur Internet. Tor est à la fois un logiciel, un réseau de relais composé de plus de 7000 serveurs et un projet mené quotidiennement par une quarantaine de personnes. Tails est une distribution GNU/Linux utilisant Tor et d'autres logiciels libres pour préserver l'anonymat et la vie privée. Cet atelier de 2h sera découpé en 2 parties : l'une théorique, l'autre pratique. Pour profiter au maximum de cet atelier, nous vous invitons à venir avec votre propre ordinateur ainsi qu'une clé USB.

Avec : syl, membre de l'association Nos oignons. Il promeut l'usage de Tor et Tails auprès du grand public et contribue à faire connaître le réseau à Rennes.

« Une clé publique pour garder une vie privée : chiffrer ses mails »

La déontologie des postier·e·s leur interdit d'ouvrir une lettre. Mais qui sait ce qui arrive à vos mails ? Que son modèle de menaces soit celui d'un·e lanceur·euse d'alerte ou de Mr/Mme Toutlemonde, chacun a intérêt de s'assurer de la confidentialité, de l'authenticité et de l'intégrité des mails qu'iel reçoit. Venez apprendre à chiffrer, déchiffrer des mails et signer des clés. Nous présenterons lors de l'atelier comme procéder avec Thunderbird ou avec l'extension pour navigateur Mailvelope.

Avec : Damien Belvèze, coordinateur des formations dans les Bibliothèques Universitaires de Rennes 1. Il fait partie des bibliothécaires qui militent pour que les Bibliothèques enseignent à leurs usagers à protéger en ligne leurs données personnelles. Empreinte PGP : 57CA 63E0 B259 9250 0335 6276 6DC2 B51E F1DB CBE5

« Wiki Cryptobib »

Le wiki Cryptobib a pour objectif de facilité la mise en place d'actions autour des libertés numériques. La page répertorie les ressources partagées sur la liste de diffusion du même nom : sites utiles, fiches ateliers, bibliographie, filmographie, etc. L'équipe du Festival vous propose un temps pour penser cet outil et l'enrichir collectivement. Cet atelier s'inscrit dans la continuité de la dernière rencontre « Actions de médiation et libertés numériques » , dont on pourra aussi poursuivre nos échanges. Ouvert à toutes celles et ceux qui font des ateliers et aussi qui y participent en tant que public.

Organisé par : Bibliothèque de l'INSA Rennes
Lieu : INSA Rennes, Bibliothèque, Bâtiment 19, 20 avenue des Buttes de Coësmes, 35700 Rennes
Date : lundi 03 février
Début : 18:00
Fin : 20:00
Tarification : Gratuit

Accessible aux personnes à mobilité réduite ? Oui



Fab@brest : Trois groupes de travail ont été ainsi constitués avec des acteurs relais du territoire (papifab, fablab, associations dont les points communs sont la transmission par le faire et le savoir-faire.)


Pour rappel voici les intitulés de ces groupes :

  • Mutualisation des matériels
    Ce groupe traitera notamment du choix du matériel avec les achats envisagés, et réfléchira aux conditions et modalités de leur mutualisation.
  • Communication
    Il s'agit d'imaginer les moyens (outils et méthodes) pour développer une interconnaissance des acteurs de la fabrication numérique sur Brest et rendre visible et lisible au grand public les lieux, les actions proposées par le réseau (une cartographie, une plateforme de partage de ressources …)
  • Mutualisation des « savoir et savoir-faire »
    Les objectifs de ce groupe sont de renforcer les savoir-faire des acteurs dans différents domaines (ateliers..) et de valoriser les compétences de ceux-ci dans un parcours de fabrication numérique (réflexion sur des badges, passeports de compétence…)

Ils se sont réunis pour élaborer les premières pistes d'actions.

Vous trouverez ci-dessous les compte-rendus de ces différents groupes de travail :


Une formation pour être capable de fabriquer et de mettre en place des animations sur les jouets buissonniers, enrichir et diversifier sa pratique. Les sorties sur le terrain et l'alternance pédagogique sont privilégiées tout au long de la formation.
Cette formation est aussi proposée en breton.
Formation confirmée, il reste quelques places...

Objectifs et compétences visées

  • Reconnaître et collecter des éléments naturels destinés à devenir des jouets buissonniers
  • Réaliser et créer des objets à partir d'éléments collectés dans la nature
  • Développer l'observation d'un milieu
  • Utiliser des techniques et des outils d'animation spécifiques
  • Insérer cette pratique dans le cadre d'animations nature et patrimoine
  • Favoriser l'échange et le transfert de savoir et de savoir-faire entre les participants

Programme et contenus abordés

  • Collecte d'éléments naturels et techniques de fabrication de jouets
  • Apport de connaissances sur le bocage (flore, faune)
  • Construction de jouets simples sur le terrain et en salle
  • Adaptation des animations en fonction des publics (sécurité...)
  • Insertion du sujet dans un thème différent (naturaliste, imaginaire, patrimoine)
  • Présentation et utilisation de ressources : livres, fichiers jeux, fiches d'animation…

Moyens pédagogiques et techniques

  • Alternance d'animations, d'utilisations d'outils pédagogiques, de temps de synthèse, d'apports théoriques
  • Fonctionnement en petits groupes et en grands groupes

Dates et lieux
Session de printemps : le jeudi 28 mai 2020 à la ferme pédagogique de Foreschou au Vieux-Marché (22).
Session d'automne : septembre ou octobre 2020 (date à définir) au CPIE Forêt de Brocéliande à Concoret (56).

Nous proposons deux journées à plusieurs mois d'intervalle pour profiter au maximum de l'apport de chaque saison. Il est possible de ne participer qu'à une des deux journées.

Pré-requis
Être intéressé par le thème.

Public
Toute personne intéressée par le thème, souhaitant animer avec des publics sur les jouets buissonniers : animateur nature, éducateur à l'environnement, animateur d'office de tourisme, animateur enfance jeunesse, animateur et directeur de centres de vacances et de loisirs, ludothécaire, éducateur spécialisé, enseignant, parent, grand-parent...

Suivi et évaluation
Les évaluations des acquis se font lors d'ateliers pratiques...
Des temps d'échange collectif sont mis en place et un questionnaire individuel est complété par les participants en fin de formation.
Une feuille d'émargement est signée par les stagiaires participants, chaque demi-journée.
Une attestation de formation est remise à l'issue de la formation.

Intervenant
Erwan Hémeury (Printemps) et Florentin Bonno (Automne)

Tarifs
Salariés dans le cadre de la formation professionnelle continue : 175,00 euros/jour (prise en charge par les fonds de formation).
Individuels : 75€/jour
Bénévoles d'une structure adhérente à l'Ubapar : 20€/jour

Renseignements sur la formation : aspects pédagogiques
Emilie Bélier - educationalenvironnement@ubapar.bzh
06 63 15 32 45

Fiche de présentation

Inscription Fiche d'inscription à télécharger :

L'équipe du Festival vous propose de commencer ensemble ces 15 jours de libertés numériques !

Au programme :

  • se rencontrer autour du feu de camp
  • discuter autour d'un verre
  • jouer
  • (re)découvrir la programmation et des surprises !

Toutes les personnes intéressées par le Festival sont les bienvenues, que vous soyez organisateur·ice d'un événement ou tout simplement curieux·se de découvrir la programmation et de partager un moment ensemble autour des libertés numériques.

Organisé par : le Festival des Libertés Numériques
Lieu : Les Champs Libres, Rennes. L'entrée se fera Boulevard Magenta.

Date : vendredi 31 janvier
Début : 19:00
Fin : 22:00
Tarification : Gratuit

Accessible aux personnes à mobilité réduite ? Oui

Un bel exemple de réseau d'écriture et de collaboration...

Écrire des Lettres persanes sur le thème des inégalités entre les hommes et les femmes : c'est l'invitation qu'a lancée en 2018 l'association EpE (« Egalité Par Education ») et qu'ont relevée de nombreuses classes de lycées en France (lycée de l'Iroise et lycée Lesven à Brest, lycée du Léon à Landivisiau, lycée Dupuy-de-Lôme à Lorient, lycée Lavezzari à Berck-sur-mer), en Belgique (Institut Étienne Lenoir Arlon), au Maroc (lycée Descartes à Rabat), en Tunisie (lycée Gustave Flaubert à La Marsa).

Le recueil des lettres

Il s'agissait, à la manière de Montesquieu, d'adopter la stratégie du regard décalé pour mieux éclairer et dénoncer les stéréotypes et agressions sexistes que chacun.e peut observer dans sa propre société. A travers les frontières, les siècles, la littérature, l'écriture créative révèle ainsi sa capacité à favoriser des compétences de recherche, de rédaction et de réflexion pour faire vivre des valeurs, à mieux partager encore.

En 2019, le recueil des créations lycéennes est devenu un roman graphique. Il a été adapté par Gwénola Morizur et Laëtitia Rouxel sous le titre Au carrefour des mondes.

TGB (Télévision Générale Brestoise) est une télévision associative d'éducation populaire basée à Brest. Elle réalise en particulier l'émission "On n'est pas des moutons" : des reportages et interviews réalisés par des jeunes passionnés de vidéo qui décryptent la vie du département (culture, sport, politique...). Une équipe de la Télévision Générale Brestoise est venue interviewer pour Tébéo, 5 élèves du lycée de l'Iroise, qui présentent ici leur travail :

Lecture Au carrefour des mondes, nos lettres persanes
par TGB TV https://youtu.be/gEiUCR7UUN0

Un article repris du site Avenir et environnement en pays d'Iroise avec l'autorisation de l'éditeur

Les algues sont exploitées depuis des siècles en Iroise. D'abord collectées par les riverains, qui cueillaient les algues de rive ou ramassaient les algues échouées essentiellement pour l'alimentation du bétail ou l'amendement des terres, elles ont ensuite été exploitées plus industriellement à partir du 19ème siècle pour la production de soude et d'iode. Depuis quelques décennies, l'exploitation s'est réellement industrialisée, avec notamment des navires spécialisés équipés de « scoubidous » ou de « peignes » pour l'exploitation des laminaires, basés en majorité à Lanildut où est débarquée une grande partie de la récolte. Ces algues alimentent une industrie de plus en plus demandeuse, et pour un nombre croissant d'applications (agroalimentaires, cosmétiques, pharmaceutiques), notamment l'usine Algaia (ex-Cargill) basée à Lannilis ; en parallèle, l'exploitation des algues pour l'alimentation humaine se développe (cueillette et parfois culture).

Les bateaux goémoniers sont ainsi de plus en plus gros, à l'instar du goémonier Vag A Lamm, mis à l'eau en octobre 2019 ; il s'agit d'un navire de 20 tonnes, long de 10,20m, pour un coût de 400 000 €.

Le tonnage annuel de récolte d'algue de mer est estimé à environ 60 000 tonnes et 90% de ces algues proviennent du Finistère.

La récolte d'algues de mer s'industrialise massivement pour répondre à une demande de plus en forte sur le marché mais la récolte d'algues à marée basse par des pêcheurs à pied perdure et se spécialise : la plupart de ces pêcheurs exploitent les ressources de manière responsable et les volumes ramassés sont faibles par rapport aux algues récoltées par les bateaux goémoniers.

La récolte « industrielle » des algues en pêche embarquée génère des emplois dans les communes littorales, et y produit de la valeur ajoutée ; mais elle pose aussi un certain nombre de questions :

  • Quelle est la durabilité de cette exploitation (gestion des stocks, méthodes d'exploitation) ?
  • Quels sont les impacts environnementaux de cette activité ? Ils sont en tout cas mal connus, ce type d'activité n'étant pas en France soumis à évaluation réglementaire de ses incidences, alors qu'elle s'exerce au cœur du Parc Naturel Marin d'Iroise
    -* Comment est-ce que le territoire et ses populations participent aux bénéfices de l'exploitation de cette ressource ? Les algues sont emblématiques de notre territoire, et leur exploitation a contribué à façonner son identité.

Goémonier avec peigne norvégien

En effet, alors que ces populations étaient jadis considérées comme « propriétaires » de ces ressources, les bénéfices qui en sont tirés leur échappent désormais en très grande partie, tandis qu'elles supportent de fait une partie des coûts associés (installations portuaires, réseaux), et probablement un certain nombre d'impacts (bruit, trafic de camions, impact indirect sur d'autres activités), mais sans contrepartie réelle (redevances, retour économique local).

La gestion de l'activité de récolte des algues de mer est par ailleurs opaque,
déléguée de fait par l'Etat à la profession, sans finalement que les citoyens puissent s'assurer que cette gestion exercée en leur nom protège réellement l'environnement, valorise au mieux cette ressource commune, et leur assure les retours économiques qu'ils pourraient légitimement attendre de son exploitation.

Favorable à l'exploitation responsable d'une ressource a priori renouvelable, l'AEPI estime que les impacts environnementaux de cette activité devraient être mieux évalués et que sa gestion devrait être plus transparente et mieux associer les populations des communes riveraines, co-propriétaires de cette ressource commune et premières exposées aux impacts éventuels de son exploitation.

Correctement gérée, la récolte d'algues est pérenne et peut générer des emplois et de la valeur dans le Finistère et contribuer à affirmer son identité (produits à base d'algues, « wakamé breton » ou tartare d'algues). On pourrait par exemple mieux valoriser cette ressource locale en circuit-court et développer le réseau de distribution local.

Aller plus loin sur le sujet

Récolte d'algues de rive et aquaculture durable (Eau et Rivières de Bretagne)
Chiffres clés (Idealg)
Infos officielles sur la filières Algues dans le Finistère (Préfecture départementale)
Réglementation(Région Bretagne)

Professeure Lovelace, consultation en désenvoûtement numérique, éradique les permissions abusives, redonne confiance dans les applications, protection contre les trackers, réussit là où d'autres ont échoué, éloigne les mises à jour maléfiques, utilise gri-gri contre les cookies, spécialiste de l'aide au retour des données, protection contre les forces du GAFAM, redonne vie privée même dans les cas désespérés. bien-être. pas de déception / travail sérieux, efficace et rapide / 100% garanti / résout tout tout les problèmes

Organisé par Les portes logiques
Lieu : La Baleine – 35 rue du Cosquer – 29000 Quimper
Date : mardi 04 février
Début : 15:00
Fin : 20:00
Tarification : Gratuit

Accessible aux personnes à mobilité réduite ? Non

Les associations de bénévoles de l'ACIAH et de Linux Nantes accueilleront les étudiant·e·s de l'Université de Nantes au cours de cet atelier afin de leur apprendre à réparer leurs machines plutôt que d'en acheter d'autres, et leur feront découvrir l'éventail des logiciels libres qui pourront leur servir au quotidien.

Atelier sur un après-midi.

Les étudiant·e·s devront apporter leur matériel.

Organisé par BU Santé – Université de Nantes – 02 53 48 47 00
Lieu : Bibliothèque universitaire Santé 9 rue Bias 44011 Nantes cedex 1 – Tram : ligne 1 arrêt Commerce.
Date : mardi 04 février
Début : 13:00
Fin : 18:00
Tarification : Gratuit

Accessible aux personnes à mobilité réduite ? Oui

Professeur des écoles à l'école primaire La Roche Des Grées à Guipry-Messac, Erwan Vappreau a reçu le Grand Prix des Enseignants au FEI11 pour son projet "Makers solidaires".

Samedi 23 novembre 2019 se déroulait à Paris le 11ème Forum des Enseignants Innovants organisé par le Café pédagogique, le quotidien Libération et des associations professionnelles. De tout niveau, de toute discipline, de toute région, une centaine de professeur.es sont venu.es présenter des projets pédagogiques divers pour partager des initiatives et des réflexions.

La créativité des enseignants de l'académie de Rennes a été mise à l'honneur puisque deux d'entre eux ont été récompensés lors de cet événement national. Erwan Vappreau a reçu le Grand Prix des Enseignants pour son remarquable projet "Makers solidaires" mené avec des élèves de CM1-CM2.

Explications de l'enseignant :

"Ce projet est le fruit de 3 ans de développement d'une méthodologie de projets transdisciplinaires et de mise en valeur pédagogique de compétences technologiques associées aux mathématiques et à l'impression 3D en classe. Le projet évolue vers une implication croissantes des élèves dans des projets à vocation solidaire et par une implication croissante et ouverte des élèves dans la définition des problématiques retenues par la classe, ceci dans une optique de développer une véritable dynamique de tiers lieu éducatif en classe.

Nous prenons en charge des missions proposées par un des partenaires vers qui nous nous sommes tournés ou qui sont venus d'eux-mêmes vers nous. L'aventure a été de modéliser et d'imprimer toute l'année des objets utiles aux autres : une prothèse de main, des tableaux du musée des beaux-arts rendus tactiles, une fleur pour un chercheur lépidoptériste du CNRS, un cœur d'éolienne pour des collégiens ...

Le projet tend à montrer qu'être solidaire peut concerner et impliquer des gens très différents, très proches comme très éloignés de nous. Nous prenons conscience que nous pouvons nous rendre utiles en utilisant toutes nos compétences et que cela nous donne l'opportunité de découvrir des univers enrichissants (le handicap, le développement durable ...) ainsi que d'autres projets de classe d'écoles primaires comme de collèges ou même de lycées en s'y impliquant activement à distance.

C'est une aventure incroyable pour tout le monde, un moyen de donner du sens à de nombreux apprentissages fondamentaux et transversaux !"

Atelier accessible sur inscription.

La recherche en Sciences Humaines et en Sciences médicales nécessite souvent un traitement particulier des données personnelles qui ont été collectées afin de ne pas nuire aux personnes qui ont participé aux enquêtes ou aux expériences. Comment conserver la pertinence et l'acuité des résultats obtenus tout en protégeant la vie privée des personnes qui ont contribué à faire avancer la recherche par les informations qu'elles ont données sur elles-mêmes ?

La BU Villejean Santé vous propose le 14 février, de 13h à 15h, un exposé suivi d'un atelier pratique sur le traitement de fichiers contenant des données personnelles. L'atelier animé par un expert dans le domaine de l'anonymisation vous permettra de mieux comprendre ces enjeux de protection des données personnelles dans le cadre du RGPD (règlement Général sur la Protection des Données) Un focus sera fait sur les outils et les méthodes permettant d'anonymiser des données personnelles dans un contexte médical.

Atelier animé par Louis Philippe Sondeck, consultant sur l'anonymisation des données, enseignant à l'Institut Mines Telecom et à Telecom Sud Paris

Organisé par : BU de Rennes 1

Lieu : BU Villejean Santé, Université de Rennes 1. 13 avenue du Prof. Léon Bernard, 35000 Rennes

Date : Vendredi 14 février

Début : 13h

Fin : 15h

Accessible aux personnes à mobilité réduite ? Oui

Pages

S'abonner à Amis du PNR Rance-Emeraude agrégateur - Actu Démocratie participative