"Des outils pour impliquer le grand public et les élus" vus par les étudiants en géomatique

"Des outils pour impliquer le grand public et les élus" vus par les étudiants en géomatique

Le 28 janvier dernier 19 étudiants en Master de Géomatique de l’Université de Rennes 2 nous avaient livré leur diagnostic sur le bassin de vie des Pays de Dinan et St Malo autour de quatre thématiques : l’environnement et l’histoire, la population et le logement, l’emploi et l’économie, les transports et mobilités. La synthèse de leurs analyses montre que les Pays de Dinan et de St Malo constituent un territoire cohérent, riche de son passé et de son attractivité touristique mais fortement entravé par son éclatement administratif et menacé par des tendances lourdes que rien ne semble pouvoir arrêter : vieillissement de sa population, départ de ses jeunes actifs, stagnation de son économie productive, perte de ses centres de décisions, aspiration par l’agglomération rennaise.

Le Club des entreprises du pays de Rance(CEPR), a  demandé, en sa qualité de commanditaire de la 1ére recherche,  à 4 étudiants en Géomatique de Rennes 2 de poursuivre leur réflexion pour  aider à passer du diagnostic à l’action, aboutissant aux propositions suivantes :  Des outils pour sensibiliser le grand public et les élus

Quoi de mieux adapté que la "démarche de conduite de projet participatif" passant par la préconisation de 4 phases : 

1)     Une phase d’information dans un premier temps : recours aux outils habituels par la création d’une mallette documentaire contenant :

•              des flyers rendant compte du diagnostic

•              des fiches thématiques recouvrant les quatre thèmes étudiés

•              de l’information numérique intégrant la construction d’un prototype de site Web 

Tout cela avec des cartes, certaines interactives,  chargées de sens potentiel.

2)     La phase de consultation suivante reste dans le classique : organisation de réunions toujours par thèmes ayant pour objet de poser un constat local partir des éléments du diagnostic

3)     La phase de concertation : des ateliers qui reprennent l’élaboration d’hypothèses prospectives d’action, à partir des constats, et à partir d’une prise en compte transversale des quatre thématiques

Notons que la nouveauté ici réside dans le recours à des outils qui permettent de représenter et de " donner à voir" sous forme de cartes diverses (mais pas que...) des élèments de l'ordre de l'expérience, du vécu et du sensible, et cela dans une démarche qui tend vers le scientifique. Habituellement laissés sous silence, et pourtant fondamentaux dans les démarches de participation citoyenne, ces élèments présentent un réel intérêt à être testés "in vivo".

4)       La phase consacrée à convaincre :  Au terme de ce travail, c’est la population elle-même qui se retrouverait en mesure de convaincre les élus sur les quelques axes clés du développement qu'elle aurait formalisé. Las, nous ne parlerons qu'au conditionnel car dans le cadre qui leur était imparti, les etudiants n'ont pu expérimenter qu'"in vitro", dans leur propre groupe,  et non sur le terrain. Mais la question qui restera ouverte au terme de cette démonstration est celle du lancement d’un tel projet : qui, et dans quel cadre ? Le CEPR rappelle qu’il n’a ni les moyens ni le positionnement pour engager une telle démarche. Il est souhaité que ce travail considérable et de qualité fourni par les étudiants ne reste toutefois pas archivé dans une armoire. À tout le moins peut-on espérer un lien avec l’association Cœur dans le cadre de  l’élaboration du projet de PNR et un lien avec l’association des amis du PNR pour qui cette batterie d’outils revêt une utilité potentielle dans le développement de démarches participatives. À suivre donc…

 

 

 

 

 

 

Étaient également présentées à cette réunion trois autres productions :

-       pour le Bureau des temps et Agence d’Urbanisme et de Développement Intercommunal de l’Agglomération Rennaise : La carte narrative comme outil de valorisation de données qualitatives Cartographier la vie nocturne et dominicale rennaise

- pour Rennes Métropole : Usages des données ouvertes

 - pour la Communauté de communes Bretagne Romantique : Création d’indicateurs pour l’aide à la décision

Partagez !: