PNR et activité touristique : rencontre du 24 Janvier

PNR et activité touristique : rencontre du 24 Janvier

Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDF

Les amis du PNR se sont retrouvés au manoir du Clos Clin à Pleurtuit le 24 Janvier pour traiter de "l'activité touristique au sein du futur PNR Rance côte d'Emeraude.

Guy Macquart de Terline a donné son témoignagne d'acteur touristique local, en tant que défenseur de ce projet de PNR, comme un outil dont on ne peut se priver pour dynamiser le territoire et l'activité.

"On a un réel besoin de diffuser des témoignages d'entrepreneurs pro-PNR dans le plus grand nombre de domaines possibles, pour montrer que le terrain est pro-actif et s'investit. Les projets qu'entreprennent les acteurs locaux doivent constituer un moteur à l'envie d'adhérer à la construction du parc. Que cela puisse motiver et donner l'exemple."

 

Ci-dessous le texte de la présentation (voir fichier joint amisdupnr.pdf pour les diapositives) :

« Le futur PNR, un outil pour préserver et promouvoir notre territoire, afin de pouvoir continuer à y vivre, à en vivre! »

Thème de la réunion : Témoignage d’un acteur du secteur  touristique, une maison d’hôtes à Pleurtuit, commune des bords de la Rance Maritime.

La région se distingue déjà par des atouts que d’autres n’ont pas forcément la chance de posséder :

  • Patrimoine naturel : sites remarquables
  • Eléments architecturaux de plusieurs époques et variés : malouinières, manoirs, villas Belle époque, maisons à pan de bois, châteaux forts et fortifications, moulins à marée, barrage de la Rance : usine marémotrice, bâtiments contemporains …
  • Entreprises : artisans, savoir -faire locaux, Geomar, Algopak …
  • Infrastructures touristiques de qualité
  • Transports : aéroport Dinard/Pleurtuit et Rennes, Ferry vers UK, TGV direct Paris.
  • Evénements culturels & touristiques (route du rhum, expos Art Contemporain Dinard, Rte du Rock, Etonnants voyageurs, Quai des Bulles, Foire des antiquaires…)
  • Lien humain et associatif fort dans la population
  • Cultures maraichères, cidreries
  • Marchés locaux très bien fournis (Dinard, Dinan …)
  • Etc…

Cependant , ce sont des ressources qui peuvent être dispersées sur l’étendue de notre territoire, voire isolées, altérées. Sont-elles capables ainsi de révéler tout leur potentiel d’attractivité? Ne pourrait-on faire mieux avec ce que nous avons déjà et en retirer les fruits en conséquence ?

 

En définitive, il est nécessaire de préserver ces ressources et de les valoriser. Mais comment y parvenir ? Comment faire pour rendre notre région encore plus attrayante vers l’extérieur, comment améliorer la qualité des prestations (au sens large), comment développer la promotion du territoire?

L’élément fédérateur pour « viser plus haut » peut-être le PNR. Il peut alors être considéré comme un bras de levier, c’est-à-dire un outil pour dynamiser les partenaires et l’économie locale.

 

A notre échelle, en tant  que maison d’hôtes, nous attendons du PNR qu’il favorise le développement d’un marché touristique de qualité, pour donner du travail sur place. Attirer une clientèle à bon pouvoir d’achat. Bref, favoriser à bien vendre nos atouts territoriaux afin de bien en vivre !

 

Le cas de figure de notre maison d’hôtes, acteur du futur PNR :

C’est un petit patrimoine local du XVème siècle : initialement une ruine, qui a été reconstruite dans l’esprit du lieu. C’est l’exemple d’un projet de préservation et de valorisation d’un patrimoine local du pays de Rance – côte d’Emeraude.
C’est le témoignage d’une aventure humaine, des acteurs locaux motivés, qui l’ont transformé en un établissement touristique de caractère, « une maison d’hôtes » :

  •  qui leur permet d’en vivre : développement de l’économie locale
  • qui participe à l’attractivité de notre territoire : c’est une offre touristique supplémentaire du territoire
  • qui fait la promotion du patrimoine régional aux touristes qui y séjournent,
  • Qui a retenu :
    • des solutions techniques modernes pour faire des économies d’énergie sur le bâtiment : limiter notre impact environnemental
    • des matériaux traditionnels dans la reconstruction du manoir
    • des artisans locaux
  • Qui s’est appuyé sur une association pleurtuisienne (PPPP) pour réaliser l’historique du manoir
  • Qui bénéficie de l’implication des élus locaux en terme de développement touristique : action en cours pour l’amélioration de la signalétique.

Bref, une structure qui peut prétendre à être un acteur local à part entière de ce territoire, intégré, et qui peut participer à porter et défendre le projet de PNR.

 

En tant qu’acteur, nous captons une clientèle touristique en majorité étrangère. Celle-ci est attirée par le rayonnement international de la côte d’Emeraude – Dinard – St Malo qui possède une image de qualité, c’est-à-dire d’excellence dans ce qu’elle a à proposer.

Nous tentons de retenir ces touristes en leur proposant des lieux, des environnements, des activités en conséquence.

Et pour cela, notre commune ne manque déjà pas d’atouts :

  • La malouinière «  monument historique » du Montmarin et ses jardins classés
  • De bons restaurants, dont un de terroir, une crêperie gourmande.
  • Des bords de Rance pour les excursions, des cales …
  • Un accès à la piste cyclable pour aller découvrir Dinard et Dinan (prêt de vélos sur place)

Mais encore, à proximité :

  • Croisières sur la Rance, croisières depuis Dinard
  • Découverte des villes d’art et d’histoire : Dinard « station balnéaire belle époque », de St Malo cité corsaire en prenant la vedette depuis Dinard, Dinan ville médiévale
  • Petites cités de caractère : Léhon
  • Golfs, thalassos …

 

Cependant, nous ne sommes capables de renseigner les touristes que de manière incomplète et limitée car nous manquons de visibilité sur la richesse et la diversité qu’offre Rance – côte d’Emeraude. Les touristes demeurent d’ailleurs « aimantés » par les 2 balises que représentent le bord de mer et Dinan. Nous les privons ainsi, et ils se privent d’ailleurs eux-mêmes d’une offre bien plus vaste, renouvelée et pittoresque ! Mais comment la détecter, la mettre en valeur et la diffuser ?

 

Le PNR doit nous permettre de disposer de ces moyens : pouvoir proposer une offre globale sur l’intégralité du territoire (côte et dans les terres) et toute l’année, donc plus complète,  visible et accessible, et d’un très bon niveau.

Dans la compétition internationale que se livrent les destinations touristiques, notre territoire, malgré ses nombreux atouts a besoin d’être fédéré pour rassembler et décupler ses forces. Le PNR est la structure et l’outil qui peut y contribuer :

  • Accompagner les acteurs économiques du territoire et soutenir le développement des activités  locales
  • Renforcer l’image du pays de Rance – côte d’Emeraude comme étant une destination touristique incontournable car bien fournie, diverse et de qualité.

Un PNR, c’est une reconnaissance nationale d’appartenir à 20% du territoire français le plus exceptionnel. C’est l’assurance de pouvoir s’appuyer sur un slogan marketing  extraordinairement efficace, sur une marque exploitable internationalement pour booster une économie touristique « durable », et profiter ainsi des retombées.

D’autres régions ont déjà leur PNR, et nous assurent que cela fonctionne chez eux : on ne peut qu’en déduire qu’on en récoltera également bénéfices.

 

« PNR, un outil pour valoriser  les atouts de notre territoire, afin de pouvoir continuer à y vivre, à en vivre. »

 

A bientôt!

Guy Macquart de Terline

Chambres d'hôtes manoir du Clos Clin  à Pleurtuit, près de Saint-Malo, Dinard et Dinan sur la côte d'Emeraude, en pays de Rance

 

Fichier joint :: 

Partagez !: