Développer l'emploi autour des ressources locales

Développer l'emploi autour des ressources locales

Le périmètre retenu pour la mise en œuvre d’un Parc Naturel Régional Rance Côte d’Emeraude révèle des disparités importantes (nature et densité de ses activités économiques entre nord et le sud, l’est et l’ouest / tropismes urbains de Rennes et St Malo / structures administratives et chambres consulaires établies sur deux départements / …)

Parallèlement, des liens étroits existent entre les différentes parties du territoire et ces liens dans certains cas dépassent le périmètre retenu pour le Parc Naturel Régional : liens forgés par l’histoire (Paysans et terre-neuvas ; carriers et bâtisseurs etc.) / liens économiques entre les unités de production et une zone de chalandise importante (densité de l’habitat sur la zone côtière) / réseau de communication partagé efficace et ouvert vers l’extérieur / …

Il est dans les missions d’un Parc Naturel de contribuer à l’aménagement du territoire et au développement économique social et à la qualité de vie de ses habitants,

Nous préconisons que le Parc Naturel Régional Rance Côte d’Emeraude travaille à renforcer le potentiel économique dans une logique de territoire, en favorisant une meilleure connexion entre ses acteurs et en harmonisant les politiques économiques existantes.

  • Nous proposons de:

Foncier

 

  • Permettre une meilleure connaissance du potentiel foncier disponible pour le développement économique. Réaliser un inventaire / diagnostic / évaluation foncière à l’échelle du territoire, afin de répertorier, de connaître, et d’optimiser les emprises foncières disponibles pour l’activité économique afin d’éviter le « grignotage » des terres agricoles.

  • A partir des données existantes, créer un répertoire des entreprises du territoire et notamment de leurs savoir-faire particuliers et favoriser et mettre en réseau les dynamiques sectorielles locales.

  • Elaborer un protocole d’accueil des entreprises sur le territoire qui définisse des règles claires, stables et cohérentes.

  • Rechercher et favoriser l’implantation d’activités manufacturières permettant de réduire la dépendance économique du territoire, et d’apporter la diversité dans l’offre d’emplois.

Port de commerce

  • Valoriser l’activité du port de commerce (le port de Saint Malo) en développant le transport par cabotage des matériaux pondéreux.

Energie

 

  • En s’appuyant sur le lien historique du territoire à la production énergétique renouvelable, les moulins à marée hier, l’usine marémotrice aujourd’hui ; créer les conditions favorables au développement futur de filières énergétiques pionnières dans ce domaine (hydrolienne, mais aussi biomasse et éolienne par exemple)

Compétences

 

  • Favoriser les actions permettant de renforcer le sentiment d’appartenance à un territoire commun: recherches historiques, circuits de découvertes, organisation d’évènements culturels… valorisant l’histoire commune du territoire

  • Promouvoir le statut de communes partenaires du Parc afin de préfigurer son élargissement futur dans une logique de cohérence territoriale.

  • Créer les conditions d’accueil favorables à une population active plus jeune et mieux formée pour répondre aux besoins des entreprises existantes et en attirer de nouvelles.

Mise en réseau

  • Mettre en place à l’échelle du territoire, un panorama des besoins en compétences et identifier les modules de formations existantes (en lien avec les organismes de formation.)

  • Mettre en place et valoriser la marque « Parc » pour des productions et des services du territoire.

  • Créer un réseau des « entreprises durables » qui s’attachent dans l’exercice de leur activité, à la préservation de ressources et de leur environnement.

  • Initier et soutenir des actions de promotion du territoire à l’intérieur et à l’extérieur (salons touristiques, professionnels etc….)

  • Valoriser le savoir faire des Artisans d’art et le promouvoir au-delà de l’activité touristique locale et saisonnière.