"Inventaire du patrimoine régional" : enjeux territoriaux pour "la Vallée de la Rance-côte d'Emeraude" dans la perspective du PNR

"Inventaire du patrimoine régional" : enjeux territoriaux pour "la Vallée de la Rance-côte d'Emeraude" dans la perspective du PNR

 

Connaître le patrimoine local, c'est bien. Le faire vivre c'est mieux

Avant cette rencontre, qui d’entre nous ne pensait pas, en personne « avisée », avoir une « certaine » connaissance du patrimoine local ? À son terme, nous mesurons la progression mais nous mesurons aussi l’étendue des applications possibles et le chemin restant à parcourir. La présentation à la fois fournie, claire et dynamique, opérée par les services de la région nous a permis de nous faire une idée de l’outil dont nous disposions déjà. La région Bretagne a été la première à développer un inventaire ; aujourd’hui, elle est la mieux dotée en techniques ( numériques et autres) pour terminer le tour des communes, mettre à jour le réalisé, diffuser davantage l’ensemble . Dans le même temps, l’ouverture au travail en partenariat et le développement d’enquêtes participatives apportent une autre dimension. La région met à disposition des séances d’accompagnement et de formation qui en permettront le déploiement.

 

 

 

Des atouts dont le territoire vallée de la Rance Côte d’Émeraude sortira enrichi

Le territoire « Vallée de la Rance Côte d’Émeraude » bénéficie d’une approche particulière, eu égard au projet de parc naturel régional. Il bénéficie depuis 2009 d’un examen prioritaire. D’ores et déjà, les « études préliminaires » ont été réalisées sur 60 des 67 communes du parc ; des études thématiques ont été produites ; 4 communes sont en cours ; 7 restent à inventorier (Pleslin-Trigavou, Quévert, Languenan, Trélivan, La Landec, Trébédan, Dinan …) ; plus de 13 000 dossiers d’études et 9 000 fiches de recensement sont accessibles sur patrimoine.bzh et kartenn/patrimoine.

L’ensemble fournit à la fois quantitativement et qualitativement un « matériau » très riche, au potentiel foisonnant et susceptible de faire levier dans la démarche actuelle de finalisation du PNR. On peut en effet puiser dans ce vivier pour de multiples applications ; citons à titre d’exemple, l’aménagement du territoire, le tourisme, la recherche historique, l’architecture, la protection des paysages etc.Ce travail sur le territoire du parc  apporte un éclairage sur des thématiques, abordées de manière transversale : « vivre sur un territoire d’estuaires » et y repérer les empreintes des activités maritimes et industrielles ; « traverser Rance , Frémur et Arguenon » et observer les traces de passage(cales, ports, embarcadères) ;  apprécier la construction du « paysage balnéaire »(côte d’Emeraude) ; « habiter  le territoire en permanence » et en voir les marques à travers les fortifications, les résidences seigneuriales avec leur transformation dans le temps ; repérer les spécificités (moulins à marées, faluns)…

 

Des contributions à apporter

Sensible à cet élan et fidèle à son objectif de participation citoyenne et de coordination associative, l’association des amis lance un appel aux idées et aux bonnes volontés qu’elle espère voir surgir de cette rencontre ; une initiative inscrite dans le prolongement de la dynamique déjà impulsée par l’association cœur qui va accueillir prochainement un jeune en service civique pour ouvrir d’autres terrains d’inventaire. Parallèlement l’association des Amis travaille à l’élaboration de propositions de « parcours » destinés au plus grand nombre, en complément d’autres associations spécifiquement centrées sur le patrimoine. Ces parcours pourraient viser concomitamment la sensibilisation au patrimoine local et la contribution aux différentes opérations utiles pour l’inventaire et possibles à réaliser par des bénévoles, après formation.

Pleslin-trigavou pourra être notre « base de lancement » pour une première initiation. En effet, un groupe est à constituer pour y démarrer une démarche d’inventaire ; Cœur Emeraude et Monsieur le maire invitent à faire remonter à leurs services les candidatures de personnes intéressées. Gageons qu’il sera répondu « présents » et que l’opération fera tremplin. Un grand merci pour l’accueil chaleureux qui nous a été réservé par cette équipe, et pour la prestation remarquée des équipes de la région.

 

 

 

Partagez !: