Lettre ouverte aux présidents d'agglomération

Lettre ouverte aux présidents d'agglomération

Messieurs les présidents d'agglomérations,

 

L’Association des Amis du Parc Naturel « Vallée de la Rance - Côte d’Emeraude » vous interpelle à la suite de l’assemblée générale de Coeur Emeraude afin d’obtenir des réponses claires et publiques de votre part quant à l’avenir du projet de PNR. Dans le contexte actuel où les attentes sont fortes concernant notamment le changement climatique en cours, la baisse considérable de la biodiversité, le PNR est un dispositif pertinent pour notre territoire et attendu par tous. Dans la phase actuelle de finalisation, nous émettons le souhait que le travail considérable élaboré depuis plus de 10 ans puisse être un levier de synergie entre les politiques et entre les acteurs pour conduire le projet à la réussite. Or, il nous semble voir se profiler l’inverse : 

  • En effet, en votre qualité de Présidents des communautés d’agglomération de Saint Malo et Dinan, vous n’entendriez pas partager avec le futur syndicat mixte de préfiguration du parc, conformément aux principes qui ont présidé à l’élaboration de la charte, les missions qui viennent de vous être dévolues par le dispositif « Gémapi », ce qui impacte négativement la valeur, le sens et la pertinence du projet : Evoquons à ce propos la gestion des eaux fluviales et maritimes, des milieux aquatiques et zones humides, ainsi que la biodiversité (thématiques traitées par ce dispositif), qui sont au centre de la charte du PNR et en portent l’identité :

    • les retirer de la gestion globale du PNR, c’est l’appauvrir et lui faire courir le risque de non validation par le CNPN ;

    • en répartir la responsabilité à 3 entités distinctes, c’est invalider la vision globale et la recherche de l’intérêt général qu’elle autorise au sein du périmètre parc ; de plus, c’est en alourdir le coût financier pour le contribuable, sans compter les coûts autres induits (temps, fonctionnement…).

    • Autre exemple : répartie entre 3 organismes sur 3 bases géo-administratives différentes, la gestion de la Rance mettrait à mal la convergence des politiques en cause et la continuité territoriale de leur application au sein du périmètre du projet, éléments clé d’une démarche Parc. 

 

  • En outre, des interrogations émergent quant aux intentions qui sous-tendent le règlement favorable des aspects précités : Parmi les critères de jugement du bien-fondé du classement en PNR figure « la détermination des collectivités et des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre dont l'engagement est essentiel pour mener à bien le projet ». Pourtant : 

    • A notre connaissance, vous n'avez jamais saisi vos conseils communautaires pour leur demander d'appuyer la création du projet de PNR et pour définir les relations à mettre en place avec le futur syndicat mixte ; quelle est alors la légitimité démocratique de ces orientations ?

    • Membre du CA de Cœur-Emeraude, organisme mis en place par le Conseil Régional pour l'édification du projet de PNR, impliquée dans les groupes afférents, notre association n'a jamais vu participer un élu en tant que représentant de votre communauté ; comment, dans ces conditions, s’élabore en partenariat la vision concertée et partagée consubstantielle à un projet de ce type ?

 

Pour que la dernière phase du projet de parc avance de manière constructive, il est indispensable que vos positions sur différents points soient clarifiées :

- Etes-vous déterminé à vous engager publiquement avec l'appui de votre collectivité pour l'aboutissement du projet de PNR ?

- Avez-vous la volonté de traduire concrètement cet engagement par une solution sur Gemapi et autres sujets compatibles avec les nécessités de la charte ?

- Envisagez-vous de participer aux travaux de préparation du PNR avec votre collectivité en totale transparence pour tous les élus, maires et conseillers municipaux,les citoyens et les associations ?

 

Nous vous serions reconnaissants de nous autoriser la lecture de cette lettre lors de votre prochaine session.

 

En l'attente de vos réponses, nous vous prions de croire en nos respectueuses salutations

 

 

Partagez !: