Initiation au développement durable

Initiation au développement durable

Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDF

Dans cette opération, l’association des amis du parc naturel régional se situe comme « porteur de projet » ou « lanceur d’idées » Des professionnels ou experts seront sollicités pour les actions concrètes relevant de leurs compétences. De surcroît, la première démarche consistera à susciter de la part des différents intervenants leurs propres propositions. Ce n’est que dans les cas où ces propositions feraient défaut, ou seraient contraires à l’esprit du projet qu’une régulation s’imposera.

PHASE DE PRÉPARATION

Les classes de CM1 CM2 volontaires sur le territoire de l’EPCI Côte d’Émeraude se verront proposer le projet par la com/ com, sous la forme d’un courrier adressé au directeur à destination des professeurs d’école. Ce courrier présentera l’esprit du projet, le cadre dans lequel il intervient. Il fera appel aux propositions de l’enseignant lui-même et fera parallèlement une suggestion.

À ce stade, il s’agit d’apporter aux élèves des notions de base, à partir de leurs propres questionnements dans le but de faire émerger leurs représentations des « déchets ». Ensuite, dans l’échange qui s’établira avec les élèves à propos de leur travail, ils seront conduits à repérer les situations où ils sont eux-mêmes producteurs de déchets et le lien pouvant exister entre leur acte et leur environnement.

Si l’enseignant le souhaite, il pourra bénéficier de l’appui d’un professionnel de l’éducation à l’environnement, ou d’une aide à la recherche de matériel ou sources documentaires qui lui feraient défaut.

Une réponse du milieu scolaire sera demandée dans un délai donné sur son souhait de s’investir dans cette opération.

Modalités concrètes :

  •    l’association prépare un courrier pour l’école
  •   qu’elle présente en réunion avec la CCE
  •   adressé par la CCE aux écoles primaires de son territoire par mail et précisant un délai de réponse, et un calendrier et indiquant les conditions : souhait d’apport documentaire et/ou éducatif

PHASE D’IMMERSION TERRAIN

Cette phase se déroulera en deux temps :

  • une sortie en pleine nature accompagnée par l’enseignant, un animateur « éducation à l’environnement » et autres accompagnateurs éventuels, en fonction du nombre d’élèves concernés. Cette sortie pourrait se faire à la découverte d’un bassin versant de la Rance, et à la découverte de l’estran en fonction de la connaissance qu’il en a et de sa spécialité.Des rencontres interclasses pourraient ensuite s’organiser pour que les élèves échangent leur expérience, toujours accompagnés par enseignants et éducateurs...L’objectif de cette sortie nature serait de les sensibiliser à quelques caractéristiques dominantes de chacun de ces milieux, indépendamment de l’intervention humaine. Si la situation s’y prête, une introduction « in situ » aux transformations, voire aux dégâts, produit par l’homme pourra être faite. À défaut, elle sera l’objet d’un apport notionnel en classe,  avec participation de l’éducateur.
  •  Une sortie découverte des lieux de traitement et recyclage des déchets (déchetterie et centre de tri). Cette phase sera organisée conjointement par la communauté de communes, l’école, l’association des amis du parc, et les associations (et acteurs professionnels) d’éducation à l’environnement impliqués. Concrètement confrontés à la réalité du traitement des déchets, les enfants seront davantage à même de réaliser que la lutte contre la pollution passe aussi par la réduction de leur production; observation à relayer en classe dans un second temps.

Modalités concrètes : en réunion avec la CCE,

  •  sélection des acteurs compétents en éducation à l’environnement proposés par l’association
  •   courrier à adresser par la CCE par mail à ces intervenants présentant le projet, indiquant un délai de réponse et l’énoncé des conditions
  •  à réception des réponses des écoles : recherche et choix de modalités transport
  • contact par mail avec les opérateurs de transport, indication d’un délai de réponse et énoncé des conditions
  • préparation avec les services techniques CCE de la journée « déchets » : techniciens pressentis, lieux, supports, organisation…
  •  réunion à prévoir et organiser avec les acteurs éducatifs pour définir et organiser et planifier les journées immersion terrain

PHASE DE VALORISATION

Une grande exposition sera organisée par la communauté de communes et autres acteurs impliquées au terme de ces deux premières phases et de leur exploitation en milieu scolaire. Toujours en référence au même principe, les enseignants solliciteront si besoin une aide extérieure pour la réalisation, qui de panneaux, qui de peintures, qui de dessins (ou autre forme d’expression) présentés à un large public d’adultes (acteurs du projet, parents, élus…) ; une exposition qui pourra être enrichie par des témoignages à la fois d’élèves et d’adultes sur des temps forts ou des objets forts extraits de cette expérience.

 

Partagez !: 

Patricia B.
Portrait de Patricia B.
Travail de la commission Education environnement territoire

Je souhaite participer aux travaux de cette commission mais je ne suis pas sûre de pouvoir libérer le temps nécessaire aux horaires des réunions....

Je suis membre individuel du REEB (réseau breton d'éducation à l'environnement) qui fédère bon nombre d'associations, de collectivités territoriales et de personnes intéressées peu ou prou par l'Education à l'environnement.

Le REEB organise des journées d'échanges auxquelles il est facile de participer pour un premier contact..... le site du REEB est bien fait....

Par ailleurs il me semblerait judicieux:

- que la commission se rapproche du REEB de façon à éviter de démarcher des écoles déjà en démarche environnementale et de façon à éviter de refaire un travail déjà fait par d'autres et qu'il conviendrait plutôt de partager

- de faire l'inventaire (sauf si ce n'est déjà fait) des associations intevenant en EE sur le territoire du furur PNR

-de prendre contact avec ces acteurs de façon à étudier ensemble les modalités d'un travail en partenariat en étant particulièrement attentif aux relations bénévoles / professionnels qui sont souvent délicates en matière de pédagogie. C'est extrêment important si l'on souhaite que les Amis du PNR soient reconnus comme un acteur du territoire et comme un partenaire intéressant.

Enfin, Il existe déjà une mallette pédagogique autour des déchets (ce 'est pas une thématique que je connais bien); à vérifier si il s'agit bien de "Roule ta boule", déclinée nationalement et localement et qui semble faire l'unanimité des acteurs pédago/ environnementaux.

Ne serait-il pas plus "prudent" de bien connaitre les acteurs, leurs méthodes et leurs projets avant d'envisager d'en recommander certains aux équipes scolaires ou communautaires? 

 

Elisabeth M.
Portrait de Elisabeth M.
projet initiation au developpement durable

Bonjour,

Je vous remercie pur votre réponse et l'intérêt que vous portez au projet.

Il y a d'autres écueils encore à ce projet...

Je souhaiterais que nous nous rencontrions pour en écahanger, aux dates jours , heures et lieu qui vous conviendront.

Merci de me fai des propositions en retour

 

Elisabeth MOREAU

 

Elisabeth M.
Portrait de Elisabeth M.
Projet IDD

Bonjour,

A défaut de RV proche, pourriez vous me contacter par telephone? Je souhaiterais évoquer rapidement avec vous les possibilités de collaboration avec le REEB sur ce projet et voir comment je peux les joindre plus facilement?

A vec mes remerciements

cordialement

E.MOREAU

Association Amis du PNR

Pages